RMC Sport

Saint-Etienne: la communication de Dupraz sur son avenir commencerait à agacer en interne

S'il est le grand artisan du redressement des Verts, qui sont passés ces dernières semaines de la 20e à la 18e place de la Ligue 1, Pascal Dupraz commencerait à provoquer quelques crispations en interne à forcer de parler de son avenir, selon L'Equipe.

Quatre victoires, trois nuls et quatre défaites. C’est le bilan de Saint-Etienne en Ligue 1 depuis l’arrivée sur le banc de Pascal Dupraz mi-décembre après l'éviction de Claude Puel. Avec le Haut-Savoyard, qui était libre depuis son départ de Caen neuf mois plus tôt, les Verts sont passés de la 20e à la 18e place.

Il a signé pour six mois

Avant d’accueillir l’OM samedi pour le compte de la 30e journée, ils n’ont qu’un point de retard sur Clermont (17e) et quatre unités d’avance sur le FC Metz, premier relégable. Si son équipe est encore loin d’être sauvée, Dupraz semble assez serein. "Si on garde ce rythme de deux points par match jusqu’à la fin de la saison, on pourra faire un tour dans les kops avant l’heure", a-t-il même lancé il y a deux semaines avant de faire nul contre Troyes (1-1), un rival direct pour le maintien.

Ce genre de déclaration ne plairait pas trop en interne. Comme sa tendance à rappeler qu’il n’a signé que pour six mois et qu’il ne sait pas de quoi son avenir sera fait. C’est ce qu’avance ce jeudi L’Equipe. Dupraz se verrait bien prolonger chez les Verts, mais ses coups de pression provoqueraient un certain agacement au sein du club, où la priorité est d'abord de se sauver avant de penser aux cas personnels. Dupraz n'est d'ailleurs pas le seul à être dans le flou. Loïc Perrin (coordinateur sportif) et Julien Sablé (adjoint) ne savent pas non plus ce qu'ils deviendront à l'issue de la saison.

Mais c'est bien la communication de Dupraz, pas du genre à manier la langue de bois, qui commencerait à susciter quelques crispations.

RR