RMC Sport

Strasbourg: "Je ne savais pas que Neymar était blessé", Laurey plaide l'ignorance

Tandis que le PSG se fait à l'idée de jouer sans Neymar son huitième de finale de Ligue des champions contre Manchester United, Thierry Laurey est revenu sur la blessure du Brésilien ce mardi, en conférence de presse. le coach de Strasbourg, qui avait laissé entendre que Neymar s'exposait aux fautes de ses adversaires en raison de ses provocations, assure qu'il ignorait tout de la blessure du joueur.

Après la défaite de Strasbourg face au PSG en 16es de finale de Coupe de France (2-0), Thierry Laurey avait défendu les propos de son joueur Anthony Gonçalves, qui s'était dit agacé par les provocations répétées de Neymar, sorti sur blessure à l'heure de jeu et qui manquera au moins le huitième de finale aller de la Ligue des champions contre Manchester United.

"Ce n'est pas de la danse classique"

"Il n'y a rien de méchant, ce n'est pas de la danse classique, avait expliqué le coach du RCSA. C'est un génie, mais il y a des moments où quand tu dépasses les bornes, il faut assumer. Assumer quelquefois, c'est prendre quelques coups. Je comprends que mes joueurs en aient marre de voir des joueurs qui cherchent à les chambrer, à les narguer. Il a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper. Ce n'est pas interdit. Je veux bien qu'on protège les gens, mais il y a des limites aussi. Quand on fait une passe du dos, c'est se moquer un peu."

"Je suis malheureux pour lui"

Des propos qui avaient divisé, et valu à Thierry Laurey les foudres des supporters parisiens autant que de certains observateurs. A la veille de la demi-finale de Coupe de la Ligue entre Strasbourg et Bordeaux (mercredi à 18h45), l'entraîneur strasbourgeois est revenu sur sa sortie. Et assure qu'il ne savait pas que Neymar était blessé, encore moins que c'était sérieux.

"Quand j’ai répondu à une question très bien orientée d’une journaliste, je ne savais pas que Neymar était blessé et qu’il était parti faire des examens, assure Thierry Laurey. Je suis malheureux pour lui, parce que c’est malheureusement arrivé tout seul. Je tiens à repréciser, au cas où des gens penseraient qu’on va arriver contre Bordeaux avec des haches, qu'on est une équipe qui joue au ballon, qui marque des buts. Je ne pense pas qu’on soit la deuxième attaque du championnat seulement en mettant des coups."

>>> Cliquez ici pour vous abonner aux nouvelles chaînes RMC Sport

A.Bo