RMC Sport

Strasbourg-Lens: Jonathan Clauss, retour gagnant à la maison

Formé à Strasbourg mais pas conservé par le club alsacien, le défenseur Jonathan Clauss a découvert la Meinau ce dimanche sous le maillot lensois. Et a été double passeur décisif contre les Alsaciens (2-1).

Un corner dévié au fond des filets par Haïdara, une passe dans la surface pour Fofana qui inscrit le but du 2-1: Jonathan Clauss a encore une fois été un élément essentiel dans le succès de son équipe (2-1) face à Strasbourg.

"Un rêve d'enfant"

Ses cinquième et sixième passes décisives de la saison ont toutefois une saveur particulière. "Je suis d’ici et je n’aurais jamais souhaité que Strasbourg perde… Mais aujourd’hui, je suis content", a-t-il souri après le match. Né à Osthoffen, à 15 kilomètres de Strasbourg, Clauss est formé au RCSA jusqu’en catégorie U18.

Mais en 2010, le club ne le conserve pas. Il décide tout de même d’y croire et passe alors par les divisions inférieures, et parfois amateurs, de France (Vauban (DH], Raon-L’étape [N3], Avranches [National], Quevilly Rouen[L2]), ainsi qu’en 6e division allemande, à Linx. Jusqu’à son arrivée de l’Arminia Bielefeld (montée en Bundesliga), libre, l’été dernier.

De ramasseur de balle à bourreau

Onze ans après son départ, le joueur de 28 ans découvre donc la Meinau en tant qu’adversaire: "C’est un rêve d’enfant qui se réalise. Quand je devais avoir dix, douze ans, j’étais ramasseur de balle ici, et je me disais: 'quelle chance pour les joueurs d’évoluer dans un stade comme ça…' Aujourd’hui c’est moi, donc c’est dingue !"

Cette semaine, le club l’a volontairement "mis au repos avec les médias", pour qu’il ne se "monte pas la tête [lui]-même". Opération réussie, malgré une émotion palpable: "Le fait d’arriver ici m’a un peu titillé. J’en parlais avec mon pote, je lui disais que j’étais capable de pleurer en arrivant. Ça a été toute ma vie. Et y gagner avec Lens, faire deux passes décisives, je n’aurais pas rêvé mieux comme 'débuts' ici."

Pour sa première saison en Ligue 1, Clauss en est à deux buts et six passes décisives. Et grâce à cette dernière performance en date, son équipe consolide sa 5e place en Ligue 1, qui lui permet de continuer à rêver d’Europe.

Valentin Jamin