RMC Sport

Strasbourg-PSG: Paris encore accroché en Ligue 1!

Presque un an jour pour jour après sa défaite concédée en Alsace la saison dernière, le PSG n’a pris qu’un point à Strasbourg ce mercredi (1-1), lors de la 16e journée de Ligue 1. A six jours de son déplacement à Belgrade dans un match capital de Ligue des champions mardi (21h sur RMC Sport), le club parisien fait grise mine. Mais pourra avancer l’argument du turn-over.

Les planètes n’étaient pas totalement "alignées" comme l’espérait Thierry Laurey en conférence de presse de veille de match. Mais un an après avoir créé l’exploit en renversant l’ogre (2-1), Strasbourg a pris un point contre le PSG ce mercredi à La Meinau (1-1), lors de la 16e journée de Ligue 1.

Un bon point à coup sûr, face à une équipe qui n'a pas perdu cette saison en championnat. Kenny Lala a enflammé le stade en ouvrant le score à la 41e minute, suite à une main de Thilo Kehrer (auteur d'un match très délicat) jugée grâce à l'assistance vidéo. De quoi faire naître l'espoir d'un nouveau coup majeur, comme lors de la 16e journée de l'an dernier. 

Mbappé a fait du bien

Mais l'entrée en jeu de Kylian Mbappé, quatrième du Ballon d'or lundi, à la pause a changé beaucoup de choses dans le jeu parisien. Le club de la capitale a pu davantage exploiter la profondeur et malmener les Alsaciens. Résultat: une grosse occasion pour Kehrer (51e) dont la tête fut détournée par le portier du Racing, Edinson Cavani s'est vu refuser un but pour hors jeu... et c'est finalement sur penalty que l'attaquant uruguayen a égalisé, après le fauchage de Mbappé par Lala (71e). 

Un point et c'est tout pour les hommes de Thomas Tuchel. Comme à Bordeaux dimanche (1-1). Avant ces points lâchés en Gironde, le PSG restait sur un sans-faute en championnat. Mais cette fois, le club a dans sa manche une excuse de plus: le turn-over qu'avait annoncé le technicien allemand avant la rencontre.

Pas de match ce week-end

Pas de Neymar, blessé à la cuisse contre Bordeaux et qui doit reprendre l'entraînement dans les prochains jours, pas d'Angel Di Maria, aux soins, ni de Marquinhos. Du repos avant l'échéance principale: le déplacement à Belgrade mardi (21h sur RMC Sport), pour la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Entre temps, les Parisiens n'auront plus l'occasion de mettre en place de nouveaux automatisme. la faute au report du match contre Montpellier, initialement prévu samedi. Restent six jours pour un objectif capital. Si ça passe, les deux nuls consécutifs en Ligue 1 seront bien peu de choses...