RMC Sport

Superligue européenne fermée et ménisques en titane: le foot du futur selon Jacques-Henri Eyraud

Invité d’une conférence sur les innovations dans le monde du football, Jacques-Henri Eyraud, le président de l’OM, a fait preuve d’imagination.

Visionnaire, Jacques-Henri Eyraud? En tout cas, le président de l’Olympique de Marseille ne manque pas d’imagination. A l’occasion du colloque Sport Innovation Summit, organisé à Paris, le dirigeant phocéen était invité lundi à une conférence sur le thème du "football du futur", et des innovations qui pourraient secouer le monde du ballon rond dans les prochaines années.

Et selon Eyraud, de nombreuses pistes sont envisageables pour bouleverser un "football qui perd de sa popularité" selon lui, comme le rapporte le site sportbusiness.club. La première consisterait en une réorganisation totale des compétitions de clubs. Le président de l’OM imagine ainsi une ligue européenne fermée, divisée en deux conférences de 18 équipes, et composée des plus grosses écuries du continent, dont trois françaises: le PSG, l'OL, et… l'OM, bien entendu.

La fin des matchs nuls?

Mais le bouleversement footballistique ne devrait pas s’arrêter-là. Dans un souci d’accroissement du spectacle, les buts marqués depuis l’extérieur de la surface pourraient compter double, envisage Eyraud en bon fan de NBA, et les matchs nuls pourraient être supprimés pour déboucher systématiquement sur des séances de tirs au but.

Et vu qu'il existerait toujours des joueurs pour se livrer à de tels affrontements, ces derniers, dans le monde imaginaire du boss olympien, pourraient bénéficier de ménisques en titane ou encore de puces auditives intégrées. Ça fait rêver…

CC