RMC Sport

Toulouse: "On a le devoir de ne pas abandonner", lâche Zanko "très agacé"

Défait ce samedi par le Stade Rennais à domicile (2-0), Toulouse a fait un pas de plus vers la Ligue 2. S'il s'est dit plutôt satisfait par la seconde période réalisée par ses joueurs, Denis Zanko a surtout regretté un trop grand nombre d'erreurs individuelles.

La fin de saison risque d’être longue à Toulouse. Défaits ce samedi par le Stade Rennais (2-0) à l’occasion de la 27e journée de Ligue 1, les Violets voient le maintien s’éloigner encore un peu plus. Bons derniers et sur une série de cinq défaites, ils accusent 14 points de retard sur la place de barragiste occupée par le Nîmes Olympique.

"Sur les cinq derniers buts (0-3 à Lille le week-end précédent) que l'on prend, on fait quatre cadeaux et c'est quelque-chose qui m'agace. On a encore donné le bâton pour se faire batte contre une équipe qui a mis beaucoup de vitesse et d’arguments techniques. On était en retard dans les duels et à la récupération du ballon. On a fait une seconde période plus consistante. Mais je suis très, très agacé parce qu’on fait trop d’erreurs individuelles", a déploré en conférence de presse Denis Zanko, propulsé sur le banc toulousain début janvier après le limogeage d’Antoine Kombouaré.

"On a un devoir de ne pas abandonner"

Menés dès la 3e minute de jeu sur un joli lob de Benjamin Bourigeaud, les Toulousains ont eu quelques opportunités pour égaliser, avant d’être plombés par un mauvais placement de Mauro Goicoechea sur un centre-tir de Faitout Maouassa (83e). "On a fait preuve de maîtrise sur le plan technique en seconde période. On a réussi à créer du danger parce qu’on a été présent à la récupération. J’imaginais qu’on puisse revenir au score et avoir une fin de match où l’on puisse rêver. Malheureusement, il s’est passé ce qui s’est passé et ça plombe l’atmosphère. Je suis très agacé et en colère. On fait trop d’erreurs qui plombent nos performances", a insisté Zanko, qui ne veut toutefois pas sombrer dans le fatalisme.

"On est en grande difficulté, mais on espère trouver des ressorts pour être meilleur au prochain match. Notre fierté est entamée. Cette série de résultats négatifs fait mal, mais on a un devoir de ne pas abandonner", a-t-il conclu. Incapable de s’imposer en championnat depuis le 19 octobre (2-1 contre Lille), Toulouse tentera de réagir dans une semaine sur le terrain de Dijon.

RR avec WT