RMC Sport

Toulouse: pourquoi Dupraz tente ce "pari fou"

Pascal Dupraz

Pascal Dupraz - AFP

Présenté à la presse ce mercredi après-midi, le nouvel entraîneur toulousain Pascal Dupraz a affiché sa détermination. Malgré dix points de retard sur le premier non relégable à dix journées de la fin, il compte bien réussir l’« exploit » de maintenir le TFC en Ligue 1.

« L’incertitude demeure et c’est cela qui m’a motivé ». Mathématiquement, on ne peut pas donner tort à Pascal Dupraz. Si Toulouse accuse dix longueurs de retard sur Reims, le premier non relégable, il reste tout de même dix journées de Ligue 1 à disputer. Soit potentiellement 30 points à décrocher. Mais avec seulement 22 points en 28 journées, les chiffres sont contre le TFC. Aucune équipe ne s’est sauvée de la relégation avec un tel bilan à ce stade.

« Réaliste, mais optimiste », le successeur de Dominique Arribagé veut tout de même y croire et transmettre cet état d’esprit à un groupe qui n’a plus gagné en championnat depuis près de deux mois (3-1 à Reims le 9 janvier). « Il faut créer l’atmosphère qui sied aux exploits. Le TFC n'est jamais loin, il faut lutter contre le fatalisme », prévient l’ancien coach de l’ETG. Et pour cela, il peut compter sur un groupe qu’il a trouvé très motivé à son arrivée à Toulouse. « L’enthousiasme, c’est le premier carburant nécessaire à un exploit », assure Dupraz, qui dit être arrivé dans un club « extrêmement sain ».

L’appel aux supporters

Le nouvel entraîneur aurait donc toutes les cartes en main pour permettre au TFC de se maintenir. Le Savoyard demande seulement un peu d’aide. Un dernier ingrédient nécessaire à une bonne fin de saison : le soutien des supporters. Résignée, une partie d’entre eux a même chambré les joueurs en fêtant ironiquement la descente en Ligue 2 la semaine dernière. Face à un Stadium hostile, Dupraz réclame un peu d’indulgence. « S'il existe une chance, ce n’est pas en sifflant que cela va arranger la situation. En encourageant, on permettra peut-être l'exploit, promet l’entraîneur. Ils ne sont pas méchants les supporters, ils sont juste un peu déçus. Il faut redonner de la confiance, quoi qu'il advienne. »

Dupraz croit donc à un sursaut contre l’OM, dimanche au Vélodrome (14h). « Treize matchs disputés à domicile par l'OM, deux victoires, rappelle le nouveau coach haut-garonnais. Ça doit être possible de faire des résultats à Marseille… » Une autre statistique peut faire souffler un vent d’optimisme chez les Violets : C’est face au club phocéen que le TFC a décroché sa dernière victoire, le 13 janvier en Coupe de la Ligue.

Clément MATHIS