RMC Sport

Très déçu par le jeu rennais, Ben Arfa se lâche après le nul face à Guingamp

Hatem Ben Arfa a pris le temps d’analyser le résultat du Stade Rennais et le comportement de son équipe, accrochée par Guingamp (1-1), finalement relégué en Ligue 2. Le débrief de l’international vaut le détour, par la qualité de l’argumentaire et la franchise acerbe de son auteur.

Hatem Ben Arfa a délivré un message sous forme de masterclass en zone mixte, ce dimanche. Le milieu offensif du Stade Rennais a souligné ce qui avait manqué à son équipe, tenu en échec (1-1) à domicile par Guingamp, relégué en Ligue 2. Bousculés en début de match, les Rennais auraient pu s’incliner en fin de match si Marcus Thuram n’avait pas manqué le penalty de la gagne, et de la survie pour son club, dans le temps additionnel. Au coup de sifflet final, Hatem Ben Arfa s'est montré étrangement remonté contre son équipe et son coach.

Pas assez ambitieux, trop peureux

"Ce qui est important, c’est nous, ce qu’on produit comme jeu, a asséné Ben Arfa, le regard vif. Ce n’est pas à chercher dans l’état d’esprit. On n’est pas assez ambitieux, on est peureux. Il faut qu’on nous le transmette de façon à être plus conquérants. On joue à domicile, contre des derniers, on a une belle équipe. Il faut qu’on nous transmette des choses pour aller attaquer le but, pas pour le défendre à chaque fois. Et aujourd’hui, c’est le cas. On nous dit toujours de défendre avant d’attaquer. C’est interdit de se faire reprendre au score et de presque perdre le match."

"Tout le monde doit se remettre en question"

S’il jure ne cibler "personne en particulier", Ben Arfa s’est montré pour le moins acerbe. Et a poursuivi la démonstration d’un ultime monologue. "Quand on joue trop la défensive et qu’on attend l’erreur de l’adversaire pour l’exploiter en contre, à un moment donné, on s’expose au risque appuie-t-il. Aujourd’hui, il faut se remettre en question, tout le monde doit se remettre en question. Si on est treizièmes de ce championnat, ce n’est pas pour rien. Le groupe a été très fort dans l’état d’esprit et la qualité en Coupe de France. Mais à un moment donné, si tu veux passer un cap et progresser, tu ne peux pas te permettre d’avoir cet état d’esprit pour aller jouer les matches."

Avenir incertain

Et de conclure sur une note qui en dit long sur son avenir: "Ces matches-là et d'autres me permettent d'avancer dans mon cheminement, parce que je suis orienté par le jeu et ce qu'on nous propose, niveau jeu c'est limité quand même... donc ça m'oriente."

dossier :

EA Guingamp

QM, avec Xavier Grimault