RMC Sport

Vente de Saint-Etienne: accélération imminente

INFO RMC SPORT – Plusieurs acheteurs se sont positionnés dans le cadre du processus de vente de Saint-Etienne. Dans Top of the Foot ce jeudi, Roland Romeyer a confirmé la date du 1er juillet.

Rendue publique fin avril par la lettre ouverte de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les deux présidents, la vente de l’AS Saint-Etienne rentre dans une phase critique. Parmis les candidats les plus proactifs, selon nos informations, un fonds d’Asie du sud est qui avait pris contact dès juillet 2020 avec une letter of Interest. Une rencontre en présentiel avec les représentants en France de ce fonds, qui rassemble des fortunes – ticket d’entrée dans ce fonds, 30 millions d’euros - a eu lieu en novembre dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Le process semble en route et avance doucement, confiait alors une source proche du dossier à RMC Sport. On sent que les planètes s’alignent." Après un ralentissement du dossier au début de l’année 2021, dans les dernières semaines, c’est le cabinet d’audit KPMG – en charge de ce travail de "tri" sur les repreneurs - qui reprend contact ces derniers jours avec ce fonds pour rentrer dans le détail et "sonder" la valeur de ce potentiel repreneur.

Romeyer: "Au 1er juillet, il y aura du nouveau"

Pour ce fonds, intéressé à créer en Europe, un réseau de plusieurs clubs, la date limite d’achat dans ce dossier, c’est le 30 juin 2021. Une somme d’une centaine de millions étalée sur 5 ans est évoquée pour acheter, épurer les dettes et remettre de l’argent pour repartir. Une date qui résonne étrangement quand dans Top of the foot ce jeudi, Roland Romeyer assure : "Au premier juillet, il y aura du nouveau."

Mais ce n’est pas le seul repreneur potentiel, puisque de source interne, on dit qu’il y aurait neuf dossiers entre les mains de KPMG. "Dans un contexte inédit, la pandémie, médiapro, il faut assurer l’avenir du club, parce que j’aime le club. Et on essaye de trouver les moyens financiers pour pérenniser le club. On va voir ce qui va se passer avec la DNCG", a expliqué Romeyer dans l’émission Top of the Foot, délocalisée pour l’occasion à Saint-Etienne. Car la situation est complexe : non seulement le passage devant la DNCG s’annonce difficile, comme pour de nombreux clubs de ligue 1 très touchés par une saison quasiment à huis clos à cause du covid et par le fiasco médiapro qui impacte aussi la vente : difficile de définir une valeur du club quand on ne sait pas encore quelles seront ses ressources : les droits télés des prochaines saisons ne sont toujours pas attribués et le bras de fer entre la LFP et Canal+ risque d’avoir un effet de bord pour le dossier stéphanois.

Selon nos informations, Romeyer veut que les emplois actuels soient gardés (dont Puel) et qui assure qu’il sera le gardien de l’ADN du club. « Je garderai des actions jusqu’à ma mort, parce que ça fait partie de mon ADN », a-t-il expliqué à l’antenne. Après le dernier match de la saison ce dimanche, c’est une sacrée partie qui va se dérouler en coulisse lors de ce mois de juin.

Edward Jay