RMC Sport

Zlatan Ibrahimovic parti, qui sera la nouvelle star de la Ligue 1 ?

Nabil Fekir et Marco Verratti

Nabil Fekir et Marco Verratti - AFP

Depuis son arrivée au PSG en 2012, Zlatan Ibrahimovic était la star incontestée de la Ligue 1. Le Suédois parti à Manchester United, qui pourrait lui reprendre ce statut ? RMC Sport a recensé sept candidats crédibles.

Le favori 
Hatem Ben Arfa (PSG)
Si le numéro 21 du PSG conserve son niveau de la saison passée avec Nice, il donnera du fil à retordre à ses concurrents directs, Angel Di Maria et surtout Lucas. Ses éclairs de génie sur le terrain et son attitude proche du public en font l’un des probables futurs chouchous du Parc des Princes. Et le successeur d’Ibra ? « Déjà on ne joue pas au même poste, avait déclaré HBA. Mais je vais essayer de faire ce que je fais de mieux, de donner du plaisir aux gens, de faire du beau jeu. Ce sera forcément différent de Zlatan, nous ne sommes pas les mêmes. »
Son atout numéro 1 : une cote de popularité au sommet
Son handicap : une rude concurrence

A lire aussi>> PSG : Hatem Ben Arfa meilleur balle au pied que lors de son bizutage

Le successeur
Marco Verratti (PSG)
Couvé pendant quatre ans au PSG, le milieu de terrain italien a hérité du numéro 10 du Suédois. Plus qu’un symbole. A Paris, le milieu de poche est encore plus indispensable que le nouveau joueur de Manchester United. Son équipe n’a-t-elle pas été sortie de la Ligue des champions face à City sans lui ? Privé d’Euro pour cause de blessure, Verratti sera frais pour tout casser. Mais pour devenir LA star du championnat, il doit s’imposer comme un patron, donner de la voix, et donc forcer un peu sa nature réservée. On attend aussi qu’il se lâche un peu plus face aux micros. On veut des punchlines Marco !
Son atout numéro un : son talent tout simplement
Son handicap : son caractère encore un peu effacé

A lire aussi>> PSG : Verratti hérite du numéro 10 d’Ibrahimovic

L’outsider
Nabil Fekir (Lyon)
Sa saison 2015-2016 a été pourrie par une vilaine blessure au genou droit. Rétabli trop tard pour disputer l’Euro avec les Bleus, le Lyonnais qui fête ses 23 ans ce lundi a tout pour devenir l’attraction numéro un de la Ligue 1, le talent, la classe, l’efficacité qui lui avait permis d’inscrire 13 buts en 2014-2015 et avec le Parc OL, un jardin de rêve pour réussir ses exploits.
Son atout numéro un : sa soif de ballon après une saison quasi-blanche
Son handicap : joueur trop introverti

L’artiste
Angel Di Maria (PSG)
« Etouffé » par l’omniprésent Ibrahimovic, Angel Di Maria n’a peut-être pas encore donné la pleine mesure de son talent au PSG. Après une première saison durant laquelle il a inscrit dix buts et offert 18 passes décisives, l’Argentin doit faire mieux. On lui suggère de prendre les clés du PSG et d’inscrire plus de buts. Avant de devenir l’idole absolue du PSG, Rai avait débuté son aventure au PSG par une saison décevante alors… 
Son atout numéro un : ses coups de pattes magiques
Son handicap : sa fragilité

L’affranchi 
Edinson Cavani (PSG)
Zlatan Ibrahimovic lui « piquait » son poste d’avant-centre. Le Suédois parti, l’Uruguayen va désormais jouer en pointe, à son poste de prédilection. Après avoir inscrit successivement 16, 18 et 19 buts depuis son arrivée dans la capitale en 2013, on attend qu’il passe la barre symbolique des 20 réalisations. Et pourquoi pas celle des 30… comme Ibra ! On attend aussi de voir un Cavani libéré, heureux et épanoui. Si toutes ces conditions sont réunies, alors…
Son atout numéro un : son sens du but
Son handicap : son irrégularité

A lire aussi>> Copa America : même contre la Jamaïque, Cavani n’arrive pas à marquer

Un vrai candidat… s’il reste
Alexandre Lacazette (Lyon)
S’il reste en Ligue 1, ce qui semble loin d’être acquis, l’avant-centre lyonnais a une belle carte jouer. Privé d’Euro 2016 avec les Bleus, il devrait avoir de bonnes jambes. Il n’y a aucune raison pour que le Gone ne plante pas au moins 21 buts, sa moyenne en L1 depuis trois saisons. Et contrairement à l’an passé, le meilleur joueur du championnat en 2015 n’a pas vécu un été pourri par les négociations sur une prolongation de contrat. A 25 ans, l’horizon est dégagé.
Son atout numéro un : un caractère à toutes épreuves
Son handicap : c’est sa 8e saison à l’OL…

A lire aussi>> OL : l’émouvant message de Lacazette à Umtiti

La (très) grosse cote 
Yoann Gourcuff (Rennes)
En 2009, il planait au-dessus du championnat. Aujourd’hui, le milieu du Stade Rennais est désespérément à la recherche de son talent. Mais sous les ordres de papa Christian et dans un club à l’atmosphère familiale et familière pour l’ancien Rouge et Noir, il n’est pas exclu de retrouver le Gourcuff des grands jours. D’autant qu’il devrait évoluer dans une position proche des attaquants. « Je pense que c’est son poste, c’est celui qu’il avait à Bordeaux, qu’il avait à Lyon dans les périodes les plus favorables », notait l’entraîneur breton dimanche sur RMC. « Yo » part de très loin tout de même…
Son atout numéro un : son père
Son handicap : sa fragilité physique et mentale

A lire aussi>> Rennes : pour Christian Gourcuff, Yoann doit jouer devant

AB