RMC Sport

Et si Luzenac avait finalement le droit de monter en Ligue 2?

Jérome Ducros et les joueurs de Luzenac en 2014

Jérome Ducros et les joueurs de Luzenac en 2014 - AFP

Trois ans après avoir été interdit de monter en Ligue 2, Luzenac va savoir ce mardi si le tribunal administratif de Toulouse lui donne raison dans cette affaire.

Luzenac verra-t-il enfin la Ligue 2 ? C’est le rêve, un peu fou, du village de 600 habitants sur les rives de l’Ariège. Un rêve que le LAP n’a pu réaliser malgré le fait d'avoir gagné le droit de monter en Ligue 2 sur le terrain en avril 2014.

Le club amateur, qui avait pris son envol sportif grâce au soutien financier de son président, le promoteur immobilier toulousain Jérôme Ducros, et à l'arrivée comme directeur général du gardien de l'équipe de France championne du monde en 1998 Fabien Barthez, s'était heurté rapidement au niet des instances du football pour des raisons financières puis de non conformité du stade.

L'affaire Luzenac était devenue le feuilleton à rebondissements de l'été 2014 jusqu'à ce que la justice administrative, saisie pour la troisième fois par le club, ne rejette début septembre sa dernière requête en référé. Mais le tribunal administratif de Toulouse juge depuis lors l'affaire au fond et doit rendre sa décision ce mardi au cours d'une audience publique prévue à 14 heures.

"On a été les dindons de la farce"

En 2014, le club n'avait ensuite pas reçu l'autorisation de réintégrer le championnat de National et était donc reparti en DHR. "C’est un des plus gros scandales du football professionnel français. La DNCG, la LFP et le monde professionnel ont tué un club", avait déploré Eric Di Meco à l'époque. La fin d'une belle histoire, puisque tous les joueurs pros avaient étés libérés et que le club était reparti avec son équipe réserve. 

"On a été les dindons de la farce, on nous a traînés dans la boue et on espère que notre intégrité va être rétablie dans cette affaire. On nous a refusé la montée en Ligue 2 sur des motifs qui n’avaient pas lieu d’être" regrette Jerôme Ducros. Cette saison, le LAP évolue en DH et est candidat à la montée en CFA 2. Le temps de la Ligue 2 et du professionnalisme parait bien loin.

"Je ne prépare pas une Ligue 2 en trois mois"

Une dernière chance existe donc devant le Tribunal administratif. Mais la possibilité de voir Luzenac en Ligue 2 en 2017-2018 est minime. "Pour l’instant, je n’en sais rien. Forcément, il y aura quelque chose derrière mais il faut être objectif, je ne prépare pas une Ligue 2 en trois mois. Mais pour la saison d’après, éventuellement" explique le président de Luzenac.

Théoriquement, cela est possible. Après ces événements, la structure professionnelle du club a été mise en sommeil. Mais elle peut renaître en Ligue 2, en cas d’avis positif du tribunal. La seule condition est de monter un effectif de 20 joueurs pros, avant le début du championnat, avec toutes les problématiques que cela implique. Jérôme Ducros assure par ailleurs que ce sera la dernière bataille. Il ne repartira pas sur "trois ou quatre ans" de procédures judiciaires. 

T.B avec AFP