RMC Sport

Guingamp: le président et l'entraîneur blacklistés aux obsèques de Julan

La famille de Nathaël Julan a diffusé un communiqué demandant à plusieurs personnes, notamment l'entraîneur de Guingamp et le président Bertrand Desplat, de ne pas se rendre aux obsèques du jeune footballeur qui s'est tué début janvier dans un accident de la route.

Malaise à Guingamp. Un communiqué de la famille de Nathaël Julan, le jeune footballeur de 23 ans mort le 3 janvier dernier dans un accident de la route, demande expressément à plusieurs personnes nommées de ne pas assister aux obsèques prévues jeudi, comme le rapporte Le Parisien. Les concernés sont: le président du club Bertrand Desplat, l'entraîneur Sylvain Didot et son staff, l'ancien agent du joueur Laurent Schmitt, son ancien coéquipier Yannick Gomis et deux journalistes locaux.

"Compte tenu des événements qui ont précédé le décès de Nathaël Julan et afin de nous recueillir en paix, nous aimerions que les personnes suivantes s'abstiennent de se rendre à la cérémonie qui se déroulera ce jeudi 16 janvier 9h30 à la cathédrale Notre-Dame au Havre", peut-on lire dans ce message relayé sur les réseaux sociaux.

"Bien sûr, cette liste ne remet en aucun cas l'amour que Nathaël avait pour le club et ses supporters qu'il aurait voulu remercier en marquant de son empreinte son passage à l'En Avant Guingamp. Nous nous réservons le droit de poursuivre en justice pour diffamation toute personne qui, par le biais d'interviews données à la presse, vise à écorcher la mémoire de Nathaël", conclut le communiqué.

Conflit avec la direction et le staff

D'après Le Parisien, des membres du club ont été choqués par ce texte. Le quotidien croit savoir que la défiance des proches du joueur vis-à-vis du président et de l'entraîneur sont liés à sa mise à l'écart de l'équipe première. Le club, dont le président, n'ont pas répondu aux sollicitations de RMC Sport.

Formé au Havre, Nathaël Julan y avait signé son premier contrat professionnel en 2016, avant de s'engager à Guingamp en janvier 2018. L'hiver dernier, il avait été prêté pour la fin de la saison à Valenciennes.

Nathaël Julan était au volant de sa voiture, sur une une voie express à Pordic, près de Saint-Brieuc, lorsqu'il a percuté un arbre à forte vitesse, selon les premiers éléments de l'enquête fournis par le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours des Côtes d'Armor.

JA