RMC Sport

"Je n’ai jamais déclaré ma flamme à l’OL", rectifie Umut Bozok

Invité du Super Football Show, ce mercredi sur RMC, Umut Bozok a évoqué sa superbe saison avec Nîmes. Le meilleur buteur de Ligue 2 a également parlé de son avenir et mis les choses au clair concernant son "admiration" pour Lyon.

Umut Bozok affole les compteurs cette saison en Ligue 2. L’attaquant de Nîmes a déjà fait trembler les filets à 22 reprises. De quoi attiser de nombreuses convoitises. Mais pour l’instant, le joueur de 21 ans préfère se concentrer sur sa fin de saison, avec une montée à l’horizon, avant de se projeter sur le mercato estival.

"Il faut se préparer à tout, a-t-il confié dans le Super Football Show ce mercredi sur RMC. Je dois continuer à travailler pour avoir un bel avenir. Je suis sous contrat au Nîmes Olympique jusqu’en 2020. Je peux rester. On m’envoie à droite, à gauche, mais non, je suis sous contrat. La saison n’est pas encore terminée, on va essayer de la conclure de la meilleure des façons, en espérant une montée en Ligue 1. Tout ce qui est extra-sportif, je ne préfère pas y faire attention pour l’instant. Ça peut me déstabiliser dans cette période où on peut marquer l’histoire du club."

"Je ne ferme pas la porte à l’équipe de France"

Interrogé sur son "admiration" pour l’OL, le buteur de 21 ans en a profité pour clarifier la situation: "Je n’ai jamais déclaré ma flamme pour l’Olympique Lyonnais. J’ai dit que j’admirais ce que faisait le club avec son centre de formation, parce que sortir des jeunes, c’est vraiment top. Moi, j’aurais voulu percer avec mon club formateur (le FC Metz, ndlr) mais ça n’a pas été le cas. Je félicitais juste l’OL pour sa capacité à faire jouer ses jeunes."

Né en Moselle, de parents turcs, Umut Bozok a évolué avec plusieurs catégories de jeunes en équipe de Turquie. Mais il n’a pas pris de décision définitive pour son futur international. "Je n’ai pas encore eu l’opportunité de porter le maillot des A avec la Turquie. J’en suis encore très loin. Je suis Français d’origine turque, il ne faut pas l’oublier, précise-t-il. Donc je peux être sélectionné en équipe de France, même si j’en suis encore très loin bien sûr. Je ne ferme pas la porte à l’équipe de France. Ça reste un rêve pour moi."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur