RMC Sport

Ligue 2: deux supporters de Chambly agressés, une enquête est ouverte

Dans la nuit de vendredi à samedi, après le match opposant le FC Chambly-Oise au Grenoble Foot 38 (0-0), deux supporters de Chambly ont été agressés. Une enquête a été ouverte. La LFP apporte son soutien au club.

Dans un communiqué publié ce dimanche, la Ligue de football professionnel (LFP) "condamne fermement l'agression survenue dans la nuit de vendredi à samedi au stade des Marais à l'encontre de deux supporters du FC Chambly". Cette agression a eu lieu après la rencontre entre le FC Chambly-Oise et le Grenoble Foot 38 (0-0), comptant pour la troisième journée de Ligue 2.

"La LFP apporte son soutien au club du FC Chambly et aux supporters blessés. La LFP souhaite un prompt rétablissement aux supporters blessés, et espère que l’enquête permettra de retrouver et condamner les auteurs de cette agression ignoble", écrit la Ligue. De son côté, le club de Chambly explique que l’un des deux supporters agressés a été transporté à l’hôpital de Beaumont-sur-Oise, victime d’une fracture du plancher orbital d’un œil et de contusions à un genou. Il a pu quitter les urgences samedi matin et ainsi regagner son domicile.

"Sans sommation, il m’a frappé au visage"

Ce supporter a raconté le déroulé des événements sur le site de Chambly. "Nous sommes restés longtemps au stade Pierre Brisson pour discuter entre supporters, du match et de nos prochains déplacements. Nous avons quitté Beauvais vers 23h15. Au péage de l’autoroute à Beauvais, nous avons remarqué une voiture qui se trouvait sur la file voisine. Cette voiture nous a suivi jusqu’au stade des Marais, où nous voulions déposer nos bâches dans notre local, explique-il. J’ai reconnu tout de suite la voiture du péage. Un homme en est descendu, vêtu tout de noir, et, sans sommation, il m’a frappé au visage." 

"Il ne m’a dit qu’une chose: "Donne nous les bâches". Il s’en est emparé et n’a rien volé d’autre. Il ne voulait que nos bâches. Ils étaient trois ou quatre dans la voiture. C’était une agression ciblée et délibérée", raconte-t-il, précisant que "les Ultras de Grenoble n’ont rien à voir là-dedans". "Notre groupe n’a jamais eu de problème avec eux, ni avec quiconque d’ailleurs", ajoute-t-il.

Une plainte déposée

Chambly souligne que ce supporter a déposé plainte et qu’une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Chambly. "Notre club a l’espoir que la lumière soit rapidement faite sur l’identité des agresseurs et renouvelle tout son soutien à nos supporters qui ont toujours accompagné l’ascension du FCCO avec une ferveur et une fidélité exemplaires", souligne le club, qui a par ailleurs relayé un communiqué du Collectif Isarien, groupe ultras de l’AS Beauvais-Oise, qui tient "à démentir toute implication dans cette agression que nous condamnons".

RR