RMC Sport

Ligue 2: les joueurs à suivre cette saison

Amine Bassi

Amine Bassi - AFP

Avant le début de la saison 2018-2019 de Ligue 2 ce vendredi, RMC Sport vous dresse une liste, forcément non exhaustive, des joueurs qu'il faudra suivre cette saison et qui devraient faire parler d'eux. Entre valeurs sûres et jeunes à fort potentiel.

Benjamin Nivet (Troyes)

Honneur au doyen du football professionnel français. Lorsque Benjamin Nivet a commencé sa carrière professionnelle, le 5 septembre 1997, certains de ses coéquipiers à Troyes n'étaient pas nés. Mais même à 41 ans, le meneur de jeu sera encore l'un des atouts majeurs de Troyes dans sa quête de remontée en Ligue 1. En 2016-2017, lors de sa dernière saison en L2, il avait illuminé ce championnat très physique par sa technique et sa vision du jeu. Cela serait étonnant que cela ne soit pas encore le cas lors de cet exercice.

Massadio Haïdara (Lens)

Lens s'est permis un petit luxe lors de ce mercato, en recrutant un joueur de Premier League, ou presque. En fin de contrat à Newcastle, Massadio Haïdara arrive chez les Sang et Or pour confirmer les belles promesses affichées lorsqu'il était à Nancy (2010-2013) et reprendre le fil d'une carrière un peu à l'arrêt depuis sa grave blessure en 2013. Le latéral gauche de 25 ans est l'un des gros coups de ce mercato en Ligue 2 et les attentes autour de lui seront forcément importantes.

Lenny Pintor (Brest)

Alerte pépite. A 17 ans, après cinq petites apparitions en Ligue 2, Lenny Pintor ne veut déjà plus perdre de temps. Attaquant au très grand potentiel, international français dans toutes les catégories de jeunes, le natif du 15e arrondissement de Paris, que Brest a chipé à Bastia l'été dernier, devrait d'abord se voir confier un rôle de joker par Jean-Marc Furlan, qui l'apprécie beaucoup. Voire mieux, si ses performances sont à la hauteur de son talent. 

Sidy Sarr (Châteauroux)

Difficile de faire première saison en France plus réussie. Prêté par le KV Courtrai, Sidy Sarr a vite fait parler son talent et convaincu les dirigeants de Châteauroux de lever l'option d'achat dont ils disposaient, alors que plusieurs clubs de L1 lui faisaient la cour. Puissant milieu axial, le Sénégalais (22 ans) a été le moteur de la très belle saison castelroussine, avec ses 11 buts en 31 matchs. L'heure de la confirmation est arrivée.

Amine Bassi (Nancy)

Toujours à Nancy malgré les intérêts de plusieurs clubs, Amine Bassi semble parti pour faire une saison de plus au sein de son club formateur. Pour le plus grand bonheur de l'ASNL et des amateurs de la Ligue 2, tant son talent est grand. Pour sa première saison pleine chez les pros, le meneur de jeu de 20 ans avait terminé avec de belles statistiques (7 buts, 5 passes), et quelques "tops buts". Très exigeant avec son joueur, Didier Tholot pourrait en faire l'un des grands animateurs de ce championnat.

Romain Philippoteaux (Auxerre)

Des quatre nommés pour le trophée UNFP de meilleur joueur de Ligue 2 la saison dernière, il est le dernier à y évoluer encore. Le trio Bozok, Alioui, Rigonato ayant rejoint l'élite ou un championnat étranger, l'ailier auxerrois (30 ans) sera l'une des têtes d'affiches de cette L2. Un peu seul à briller offensivement à l'AJA la saison dernière (11 buts, 3 passes décisives), il devrait être un peu mieux entouré cette fois. 

Pierre-Yves Hamel (Lorient)

Dans le riche effectif lorientais, Pierre-Yves Hamel ne partait pas pour jouer un rôle si important la saison dernière. Mais les déceptions et les blessures de ses concurrents lui ont permis de s'affirmer comme l'avant-centre n°1 des Merlus. A 24 ans, le joueur formé à Rennes explose un peu sur le tard mais si l'on devait mettre une petite pièce sur le nom du futur meilleur buteur du championnat, il aurait sans doute nos faveurs.

A lire aussi >> Ligue 2: favoris, outsiders, surprises… à quoi s'attendre cette saison?

Alexandre Alain Rédacteur