RMC Sport

Ligue 2: un prince saoudien confirme un accord pour le rachat de Châteauroux

La vente du club de Châteauroux à un riche investisseur venu d’Arabie saoudite semble bien partie. Le prince Abdallah ben Moussaed a annoncé ce dimanche un accord futur pour le rachat de l’actuel dernier de Ligue 2.

Après Troyes, passé sous pavillon émirati, et le Paris FC, financé par le Bahreïn, le club de Châteauroux devrait bientôt être vendu à un richissime investisseur venu du Golfe. Interrogé ce dimanche par l’AFP, le prince saoudien Abdallah ben Moussaed a confirmé le rachat imminent de la lanterne rouge de Ligue 2.

Déjà propriétaire de Sheffield United en Premier League, le futur patron de la Berrichonne en a profité pour afficher ses objectifs à moyen terme: retrouver la Ligue 1. Rien de moins à en croire l’ambitieux hommes d’affaires. Ce potentiel repreneur a indiqué avoir donné son feu vert au PDG de son groupe United World pour "conclure l'accord avec Châteauroux", qu'il espère faire "remonter rapidement" en dépit des difficultés actuelles du club.

Un accord officialisé "bientôt"

Dernier de Ligue 2 avec huit points de retard sur le barragiste, Châteauroux semble promis à la descente en National 1 (troisième division) au terme de cette saison, après quatre années passées en L2. Le PDG de United World, Abdallah Al-Ghamdi, "a vu le dernier match sur le terrain et s'est mis d'accord avec les officiels du club et le conseil d'administration" de la SASP Berrichone Football, a ajouté le prince Moussaed, soulignant que l'accord serait annoncé "bientôt".

Au sein du club castelroussin, on a déjà voté la poursuite des "négociations exclusives pour la cession des actions du club" à United World lors de l’assemblée générale fin décembre 2020.

Un fan de Michel Platini qui rêve de L1

La perspective de relégation de Châteauroux ne semble pas inquiéter l'investisseur saoudien: "Notre projet n'est pas d'acheter des clubs de troisième division, nous achetons en première division, Sheffield United (monté de Championship en Premier League, ndlr) était l'exception, et maintenant Châteauroux est l'exception", a souligné le prince Moussaed.

"Nous avons constaté qu'il y avait une possibilité de relégation, mais nous avons la possibilité de remonter rapidement, et dans quelques années nous serons au plus haut niveau en France", assure encore le Saoudien, un fan de Michel Platini qui dit suivre le football français depuis son enfance.

Une fortune estimée à 200 M€

Avec United World, le prince Moussaed a créé un réseau de clubs, de niveaux et de compétences différentes, dans le but de bénéficier de synergies entre eux pour le marketing, la recherche de sponsors ou encore la formation, et surtout en permettant aux clubs satellites de servir de réservoirs et d'incubateurs de talents.

Le prince, dont la fortune personnelle est estimée à 200 millions d'euros, avait d'abord pris une part majoritaire dans le club belge du Beerschot en 2018. Il a ensuite ajouté à son portefeuille le Kerala United FC (D2 indienne) et Al-Hilal United (D2 émiratie) à Dubaï en 2020. Longtemps engagé dans l'industrie du papier, le prince Moussaed est passé au sport il y a une dizaine d'années. Il a récemment expliqué qu'il prévoyait d'acquérir "entre six et huit clubs" au total à travers le monde.

JGL avec l'AFP