RMC Sport

Alba asphyxié, Piqué abattu, Sergi Roberto sifflé… Ambiance d’enterrement au Barça

Encore giflé par le Bayern (0-3), ce mardi soir en Ligue des champions, le Barça est au plus bas moralement. Gerard Piqué et Ronald Koeman ont tenu des propos fatalistes après la rencontre, au cours de laquelle Sergi Roberto a été sifflé.

"Nouvelle nuit européenne tragique". "La défaite d'une petite équipe". "De l'illusion à l'impuissance et aux sifflets". Les gros titres des quotidiens catalans Sport et Mundo Deportivo témoignent de l'ambiance particulièrement délétère qui règne à Barcelone, après la nouvelle défaite 3-0 infligée mardi soir au Camp Nou par le Bayern Munich pour la première journée de la Ligue des champions. Un peu plus d'un an après l'humiliation 8-2 au Final 8 de Lisbonne, le Barça, déjà victime d'une guerre médiatique entre son entraîneur Ronald Koeman et son président Joan Laporta, est au fond du trou.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder les meilleures affiches de la Ligue des champions

Piqué: "C'est comme ça, on est ce qu'on est"

Littéralement mis au sol par une feinte de Robert Lewandowski sur le troisième but bavarois, Gerard Piqué a fait un constat fataliste au terme de la rencontre: "C'est comme ça, on est ce qu'on est. (...) Aujourd'hui, il y a une nette différence, c'est clair. Pour être franc, aujourd'hui on ne fait pas partie des grands favoris, mais ça ne fait rien". Ronald Koeman n'a pu que souscrire au discours du leader de sa défense. "C'est ce que c'est", a déclaré le coach néerlandais en conférence de presse.

Outre les buts et les occasions, deux séquences ont illustré les difficultés du FC Barcelone. À l'heure de jeu, d'abord, lorsque Sergi Roberto est sorti sous les sifflets du public. Une défiance que Gerard Piqué a déplorée: "Ça me blesse. Parce que je connais la personne, c'est un être humain extraordinaire et il aime ce club plus que tout. Il n'est pas latéral, c'est un axial depuis toujours, mais il a fait le sacrifice pour aider l'équipe, je veux rappeler cela. Ça m'a énormément touché".

L'étonnante image de la fatigue d'Alba

À un quart d'heure de la fin du temps réglementaire, Jordi Alba a cédé sa place à Alejandro Balde. Une fois sur le banc de touche, le latéral gauche est apparu totalement exténué et en train d'hyperventiler. Un état à imputer à Ronald Koeman? D'après Sport, l'international espagnol de 32 ans souffrait d'intenses douleurs d'estomac lors de la nuit précédant la rencontre. Le coach l'aurait tout de même poussé à tenir sa place, malgré une condition physique incertaine. En tout cas, il se pourrait que le joueur se soit également blessé aux ischio-jambiers de la cuisse droite pendant la rencontre. Le club a fait savoir que des examens seraient pratiqués dans la journée de jeudi.

L'échec du Barça se lit aussi sur les statistiques. C'est la première fois que le club blaugrana concède trois défaites de suite à domicile sur la scène europénne (avec le 3-0 de la Juventus et le 4-1 du PSG la saison passée). Aussi, il faut remonter à la saison 2003-2004 pour retrouver trace d'un match du FC Barcelone sans le moindre tir cadré.

"Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui, dans deux ou trois ans, seront meilleurs. C'est très difficile à accepter, mais nous attendons que les choses s'améliorent et que les gens se remettent de leurs blessures", a déclaré Ronald Koeman en conférence de presse. Autrement dit, les supporters catalans doivent se préparer à d'autres désillusions nocturnes.

JA