RMC Sport

Barça: grosses tensions au club, Koeman charge lourdement son président Laporta

Si Joan Laporta avait maintenu, non sans hésiter, Ronaldo Koeman au poste d’entraîneur du FC Barcelone au début de l'été, les relations entre le coach et son président semblent bien fraîches. En atteste la dernière sortie du Néerlandais, très vindicatif à l'adresse de son supérieur, et qui pourrait avoir mis le feu à la maison catalane.

On sait le Barça en pleine révolution de palais depuis plusieurs mois, avec en point d’orgue le départ de l’emblème Messi pour le PSG. Mais tout bouleversé qu’il est par son actualité, et désormais délesté de l’embarrassant Antoine Griezmann, le club catalan n’a rien trouvé de mieux à faire que de se mettre des bâtons dans les roues.

Si le FC Barcelone ne foulait pas les pelouses de Liga ce week-end – sa rencontre face à Séville avait été reportée par le Conseil supérieur des sports, alors que les deux équipes n’auraient pas pu compter sur leurs internationaux sud-américains –, cela ne l’a empêché de se montrer présent hors des terrains, et pas de la meilleure manière: Ronald Koeman s’est en effet autorisé une petite sortie houleuse envers son président, Joan Laporta, ce lundi matin.

"Grâce à moi, ce club a de l'avenir"

Dans un entretien à la chaîne néerlandaise NOS, le coach du Barça a semblé avoir beaucoup de mal à masquer son agacement face aux méthodes de son patron. Qui l’avait maintenu en poste au début de l’été non sans avoir longuement hésité à changer d’entraîneur, après une saison mitigée avec une troisième place en Liga et une élimination en huitièmes de finale de la Ligue des champions par Paris (1-4, 1-1). "Ma relation avec Laporta s’est améliorée, mais la semaine dernière il s’est produit quelque chose que je considère comme néfaste. Il a suggéré que l’entraîneur ne dispose pas de tous les pouvoirs. Il a trop parlé", s'est emporté le Néerlandais de 58 ans, débarqué en Catalogne à l’été 2020 alors que Laporta n’était lui pas encore redevenu président du club.

>> Pour regarder les plus belles affiches des clubs français en Ligue des champions, abonnez-vous aux offres RMC Sport

Une sortie qui fait référence à des informations diffusées dans la presse catalane la semaine dernière, selon lesquelles l’ancienne gloire des Oranje, sous contrat jusqu’en juin 2022, ne prolongerait qu’en cas de titre en Liga ou en Ligue des champions… mais surtout à condition de repasser en 4-3-3 ou d’offrir plus de temps de jeu à Samuel Umtiti ou Riqui Puig. Une manière de faire étonnante, qui a visiblement été peu goûtée par le principal intéressé, surpris de les voir sortir dans les médias.

"Cela peut se faire en privé. J’aime ça quand un président s’engage et pose aussi des questions. Seulement cela ne devrait pas être dans la presse, c’était le problème. (...) Je suis prêt à rester, je m'amuse ici. Grâce à moi, ce club a de l'avenir", a-t-il ajouté, avant d’également regretter que Joan Laporta entretienne toujours le flou sur son avenir proche. "Si c’est toi le coach, ce ne sont pas des choses très agréables", a-t-il regretté. Pas la meilleure des manières de préparer un choc européen face au Bayern Munich, mardi soir (21 heures). Et de se projeter au-delà de cette saison.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport