RMC Sport

Atlético-Bayern : Saúl, le nouveau héros qui vient… du Real

Auteur d’un but exceptionnel ce mercredi lors de la demi-finale aller de Ligue des champions entre l’Atlético de Madrid et le Bayern Munich (1-0), Saúl Niguez a explosé aux yeux du grand public. Retour sur l’exploit d’un des plus grands espoirs du football espagnol.

L’Espagne, voire même l’Europe entière, en est encore toute étourdie. Dixième minute de jeu ce mercredi à Vicente-Calderón. Le moment choisi par Saúl Niguez pour marquer de son empreinte cette Ligue des champions 2015-2016. Dans le rond central, le milieu de l’Atlético prend le ballon et commence un slalom durant lequel il efface successivement Thiago Alcantara, Juan Bernat, Xabi Alonso et David Alaba, avant de tromper Manuel Neuer.

« Comme on dit ici, c’est un golazo », s’amuse Antoine Griezmann, aux premières loges pour voir ce chef-d’œuvre. « C’est peut-être le plus beau but que j’ai marqué, mais ce qui est sûr c’est que c’est le plus important », avoue le héros madrilène. « C’était un grand moment de dribbles, avec de la créativité, savoure son entraîneur Diego Simeone. C’est un joueur qui progresse très bien et c’est bien pour nous. »

Guardiola : « Je ne peux pas comparer Saúl à Messi »

Un slalom, un ballon qui colle au pied et une finition chirurgicale du pied gauche, il n’en fallait pas plus à l’Espagne du foot pour oser la comparaison avec Lionel Messi. « Je l'estime beaucoup, je l'admire, mais je ne peux pas comparer Saúl à Messi, a toutefois tempéré Pep Guardiola. Mais c'est un grand joueur, le football espagnol tient là un autre grand talent. »

Un talent au parcours plutôt original, puisqu’il a été formé au Real Madrid, avant de rejoindre le rival de l’Atlético en 2008. Lancé dans le grand bain par Simeone en 2012, Saúl devient le plus jeune joueur de l’histoire des Colchoneros à jouer un match de Coupe d’Europe, à seulement 17 ans. Encore trop juste, il part s’aguerrir en prêt au Rayo Vallecano, où il devient un élément clé (34 matchs en 2013-2014), jouant parfois au poste de… défenseur central !

Milieu défensif de formation

Depuis, le champion d’Europe U19 en 2012 a petit à petit convaincu Simeone d’en faire un de ses hommes de base, bien « aidé » par la grave blessure de Tiago en novembre dernier. Et en plus, pas à son poste de prédilection, puisque le jeune gaucher (21 ans), normalement milieu défensif, évolue le plus souvent sur le côté droit du 4-4-2 madrilène. Avec une insolente réussite.

AA