RMC Sport

Barça-Dortmund: le film de la soirée de Griezmann, remplaçant puis buteur comblé

Remplaçant au coup d'envoi de Barça-Dortmund, ce mercredi soir en Ligue des champions (3-1, sur RMC Sport), Antoine Griezmann a "profité" d'une blessure d'Ousmane Dembélé pour entrer en jeu rapidement, et s'illustrer. Non seulement le Français a marqué, mais on l'a vu combiner comme rarement avec Lionel Messi et Luis Suarez. De bon augure?

La soirée avait commencé pour lui avec une doudoune remontée jusqu’au menton, et la petite moue d’un joueur à peine capable de cacher sa déception. Elle s’est finie par de grands sourires, et une accolade avec Lionel Messi.

Alors que le Barça recevait ce mercredi Dortmund en Ligue des champions, pour l’une des rencontres les plus importantes de son début de saison sur la scène continentale, Antoine Griezmann a vécu une soirée un peu folle: celle d’un garçon d’abord laissé sur le banc par son coach, et qui s’est finalement mué en acteur majeur de la victoire catalane (3-1), au terme d’une prestation individuelle particulièrement aboutie.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions

Quand le malheur de Dembélé fait le bonheur de Griezmann

Car oui, face au BVB, Ernesto Valverde avait décidé de se passer de l’ancien attaquant de l’Atlético, pour titulariser sur l’aile gauche un autre Français, Ousmane Dembélé. Une bonne nouvelle pour "Dembouz", mais un nouveau coup dur pour "Grizou", qui avait déjà été sorti prématurément par son coach en championnat le week-end passé. Au moment où les deux équipes s’apprêtaient à pénétrer sur la pelouse, quelques minutes avant le coup d’envoi, on a même vu Dembélé prendre Griezmann dans ses bras, comme pour le consoler.

Et puis les trajectoires des deux amis se sont inversées. A la 25e minute, Dembélé est resté au sol après un duel anodin, en se plaignant a priori d’une cheville (c'est finalement une lésion musculaire). Au bord des larmes, l’ex-Rennais a dû quitter ses partenaires, et laisser sa place... à Griezmann, qui n’a même pas eu le temps de s’échauffer. Et très vite, le Camp Nou a pu sentir que le champion du monde avait faim. Très, très faim.

Griezmann et Dembélé
Griezmann et Dembélé © RMC Sport

Buteur... sur une offrande de Messi

Dès la 29e, sur l’un de ses premiers ballons, le Français s’est retrouvé impliqué sur l’ouverture du score de Suarez, grâce à une bonne transmission au départ de l’action. L’Uruguayen a tenté de le remercier quelques minutes plus tard, avec une petite passe dans la surface, après laquelle Griezmann a bien failli obtenir un penalty (32e). Une action symbolique? Peut-être. Alors que l’on disait (parfois à juste titre, parfois moins) le Tricolore "boycotté" par Suarez et Messi, ou du moins trop peu impliqué dans leurs combinaisons, les deux stars offensives du Barça ont montré ce mercredi qu’elles peuvent jouer avec Griezmann. Et bien jouer, même.

Après le deuxième but, signé Messi (33e), Suarez a astucieusement laissé filer un ballon pour le Français dans la surface, mais ce dernier n’a malheureusement pu enchaîner (45e+2). Au retour des vestiaires, c’est cette fois la "Pulga" qui a décalé le numéro 17 pour une frappe repoussée par Bürki. Un premier pétard, avant l’explosion de joie, vingt minutes plus tard: idéalement lancé par Messi sur le côté gauche, Griezmann a cette fois ajusté le portier adverse d’une frappe croisée (3-0, 67e), inscrivant son tout premier but en C1 sous le maillot blaugrana.

Griezmann
Griezmann © RMC Sport
Griezmann et Messi
Griezmann et Messi © RMC Sport

"Il y aura des matchs où ce sera plus compliqué, mais je suis en train de m'adapter"

Soulagé, Griezmann a célébré l’événement d’un grand cri, avant de prendre le quintuple Ballon d’or dans ses bras. Sa fin de match a ensuite été plus neutre, mais l’essentiel était fait. Pour Barcelone, comme pour lui. "On a essayé de faire de bonnes phases de jeu, des une-deux, on a réussi à se trouver, s’est réjoui l’intéressé au micro de RMC Sport après le coup de sifflet final. Comme je l’ai dit, cette entente (avec Messi et Suarez) ira de mieux en mieux. Il faut jouer ensemble pour la travailler, pour l’améliorer, mais on est sur la bonne voie."

Et de poursuivre: "Nous les attaquants avons besoin d'avoir des occasions et de marquer, c'était le cas aujourd'hui. Je suis très content de mon entrée. Comme je l'ai dit, il y aura des matchs où je serai comme ce soir, en pleine forme. Il y en aura d'autres où ce sera plus compliqué. Mais je suis en train de m'adapter à ce style de jeu complètement différent. On travaille et on ne baisse pas les bras." Il faudra maintenant confirmer, mais c’est bon début. Le vrai début?

CC