RMC Sport

Basaksehir-PSG: Tuchel encore face à un gros casse-tête au milieu

Le PSG se déplacera mercredi en Turquie pour y affronter l’Istanbul Basaksehir (18h55, sur RMC Sport 1) lors de la deuxième journée de la Ligue des champions. Handicapé par de nombreuses blessures au milieu de terrain, le club francilien devra innover et Thomas Tuchel pourrait opter pour un milieu inédit.

Finaliste de la Ligue des champions la saison passée, le PSG a mal entamé la campagne 2020-2021 avec une défaite à domicile contre Manchester United (1-2). Dans trois jours, l’équipe entraînée par Thomas Tuchel se rendra à Istanbul pour y défier Basaksehir mercredi prochain (18h55 sur RMC Sport) afin de se relancer.

Contraint de gagner pour ne pas perdre trop de terrains sur ses rivaux, Paris doit également faire sans de nombreux titulaires et en particulier dans l’entrejeu.

>> Basaksehir-PSG, c’est ce mercredi en direct sur RMC Sport

Une infirmerie bien remplie

Déjà absents contre les Red Devils, Marco Verratti et Leandro Paredes manqueront encore à l’appel pour le voyage en Turquie. Après le succès de son équipe contre Dijon (4-0) lors de la huitième journée de Ligue 1, Thomas Tuchel a rappelé l‘importance de l’Italien et de l’Argentin au sein de groupe. Titulaire contre Manchester, Idrissa Gueye souffre également d'une déchirure aux ischios-jambiers et devrait, sauf improbable miracle, ne pas être disponible en Ligue des champions. En délicatesse physique après la trêve internationale, Julian Draxler a rejoint la liste des joueurs sur le flanc après sa sortie prématurée contre le DFCO. 

"On a perdu Draxler aujourd'hui, ça nous coûte cher, ce n'est pas possible de perdre de la qualité au milieu, a regretté Thomas Tuchel après le match face aux Bourguignons. Marco (Verratti), Leo (Paredes), Draxler... ça va nous manquer bien sûr, ça va être difficile mais on joue la Ligue des champions, la compétition la plus difficile au monde. On va trouver des solutions."

Marquinhos en sentinelle?

Et des solutions, l’entraîneur du PSG en a quelques-unes à sa disposition. La première et Thomas Tuchel l’a rappelé contre Dijon, consisterait à aligner Marquinhos au milieu de terrain. Capable de multiplier les efforts et d’apporter du liant au onze parisien, le Brésilien pourrait bien dépanner dans l’entrejeu contre Basaksehir et laisser la charnière Kimpembe-Diallo faire le travail derrière.

"Quand il joue au milieu de terrain, il peut aider tout le monde car il a le meilleur volume de jeu de l’équipe, a affirmé le technicien allemand face à la presse ce samedi. Il aide les attaquants, les joueurs offensifs avec le contre-pressing."

Danilo, Hererra et Rafinha… trois joueurs en concurrence

La possibilité de voir l’international auriverde être une nouvelle fois utilisé au milieu de terrain pourrait également être perçu comme un désaveu pour les spécialistes du poste. Arrivés à la fin du mercato estival Danilo Pereira et Rafinha prennent petit à petit leurs marques à Paris. Mais leur présence au coup d’envoi contre Basaksehir reste encore incertaine. Le Portugais, véritable sentinelle de formation, sort d’un match sérieux contre Dijon mais en défense centrale. Propre à la relance, il pourrait ainsi être associé à Marquinhos à la récupération.

Encore titulaire en Ligue 1, Rafinha a poursuivi sa montée en puissance et semble capable d’apporter une belle touche technique au milieu du PSG. Une qualité de passe qui s’accompagne d’un travail défensif moindre et qui pourrait inciter Thomas Tuchel à lui préférer un autre joueur comme Ander Herrera. Utilisé jusqu'ici dans la rotation, l’Espagnol est le mieux intégré dans l’équipe et bénéficie de la confiance de son entraîneur. Encore faut-il qu’il puisse réellement apporter un plus au plus haut niveau.

Paris peut jouer en 4-3-3 ou en 4-2-3-1

Outre le choix des joueurs, Thomas Tuchel aura également à faire des choix au niveau de l’organisation tactique du PSG. Soucieux de revenir de Turquie avec les trois points avant la double confrontation face à Leipzig, le technicien pourrait opter pour une formation résolument offensive. En instaurant un 4-2-3-1, avec deux récupérateurs dotés d’un gros volume de jeu Marquinhos et Danilo Pereira?), le club francilien disposerait ainsi de quatre joueurs offensifs avec un trio de créateurs composé de Neymar, Kylian Mbappé et Angel Di Maria. Auteur d’un doublé contre Dijon, Moise Kean évoluerait à nouveau en pointe en l'absence de Mauro Icardi.

Mais si, comme il l’a souvent fait par le passé, Thomas Tuchel préfère miser sur l’équilibre de son équipe il pourrait encore privilégier le 4-3-3 avec un Marquinhos installé devant la défense et Kylian Mbappé à la pointe de l’attaque. Pour ce nouveau rendez-vous continental contre Basaksehir, Thomas Tuchel et le PSG vont devoir trouver le juste milieu.

JGL