RMC Sport

Bruges-PSG: "Je n’ai pas eu de boulot à faire", le terrible constat de Mignolet

Satisfait du comportement de son équipe, le gardien du Club Bruges, Simon Mignolet, a constaté qu’il n’avait pas été tellement mis à contribution face au PSG (1-1), mercredi soir.

Qui aurait pu croire que le PSG serait ainsi bousculé par l’équipe supposée la plus faible de son groupe? Dans ces proportions, sans doute pas grand-monde. Et pourtant, le Paris Saint-Germain a réalisé une véritable contre-performance en étant complètement dépassé dans l’engagement par une équipe de Bruges qui avait les crocs, elle. Les partenaires de Hans Vanaken, auteur de l’égalisation, ont parfaitement su exploiter les largesses défensives du club de la capitale à la perte de balle pour obtenir le point du match nul (1-1) au terme d'une rencontre où ils méritaient mieux.

Pour sa première titularisation, le trio Mbappé-Messi-Neymar n’a jamais véritablement pesé sur la rencontre, subissant les événements à Bruges. Seul l’international français a été à la hauteur, une fois de plus cette saison, en étant décisif sur l’égalisation de l’Espagnol Ander Herrera. Le rendement offensif du trio attendu pour faire le spectacle a grandement déçu. Le gardien du Club Bruges, Simon Mignolet, ne s’en plaindra pas.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder le meilleur de la Ligue des champions

Mignolet: "J'ai fait deux trois arrêts, pas très difficiles"

"Je n’ai pas tellement eu de boulot à faire, a-t-il froidement constaté au micro de RMC Sport quand il a été amené à réagir aux propos de Herrera qui en faisait l'homme du match. On a très bien joué collectivement. On n’a pas concédé d’occasions face à une attaque incroyable. Tu ne peux pas les marquer en un contre un, ils ont tellement de qualités pour éliminer. On a essayé de défendre collectivement pour ne pas leur laisser d’espaces. J’ai fait deux trois arrêts, pas très difficiles."

Peu sollicité par les attaquants parisiens, Simon Mignolet a remporté un duel face à Kylian Mbappé (23e). Puis il a repoussé une frappe de Lionel Messi dans un angle fermé, pour préserver le match nul. Le Club Bruges a tiré deux fois plus (16 tentatives, 9 pour le PSG) et cadré davantage (6 à 4) que les joueurs parisiens. Selon le statisticien Opta, Paris a effectué moins de tirs que son adversaire lors de cinq de ses sept matches de Ligue des champions sous les ordres de Mauricio Pochettino. Une tendance, donc.

QM