RMC Sport

Chelsea-PSG: Trapp attendu au tournant

Avec Zlatan Ibrahimlovic, Kevin Trapp est l’autre joueur qui se doit d’être au rendez-vous, ce mercredi sur le terrain de Chelsea en 8e de finale retour de la Ligue des champions. Auteur de plusieurs boulettes depuis le début de saison, l’Allemand doit surfer sur sa belle prestation du match aller pour enfin justifier son recrutement qui laisse pour l’instant les supporters parisiens sur leur faim.

L’aventure de Kevin Trapp au PSG a peut-être réellement débuté à la 23e minute du huitième de finale aller de la Ligue des Champions face à Chelsea (2-1), le 16 février dernier. A la réception d’un centre de Baba Rahman, Diego Costa pensait ouvrir le score d’une tête à bout portant finalement repoussée d’une claquette réflexe incroyable de Trapp sur sa barre.

Ce soir-là, le gardien allemand, recruté l’été dernier en provenance de l’Eintracht Francfort, a récidivé plusieurs fois devant l’international espagnol. Avant de tirer d’autres enseignements, son intégration ne sera jugée réussie qu’en cas de nouveau match décisif, mercredi à Londres pour le retour face à Chelsea.

Une contre-perf ne passerait pas

Ses erreurs face à Bordeaux ou Lyon ont en effet largement entamé son crédit quelques mois après son arrivée comme n°1 pour remplacer Slvatore Sirigu, pas assez sûr et moins bon au pied selon les dirigeants parisiens.

Si en L1, ces erreurs n’ont provoqué aucune incidence, son erreur de jugement sur le terrain du Real Madrid en phase de poule a précipité les Parisiens vers la défaite (1-0) au terme du match le plus abouti de leur saison. Et posé un peu plus de questions sur sa capacité à répondre présent, à l’instar de Zlatan Ibrahimovic, au plus haut-niveau européen où le PSG compte bien s’installer. Autant dire qu’une nouvelle contre-performance mercredi ne passerait pas du tout.

Moutier : « Trapp devrait jouer en pleine sérénité »

« Au Real Madrid, il a fait une bourde qui a peut-être coûté la première place du groupe, rappelle Jean-Michel Moutier, ancien directeur sportif du club parisien. C’est d’autant plus embêtant que Trapp a la confiance de tout le monde donc il devrait jouer en pleine sérénité. On dit toujours qu’à ce niveau-là ce sont les gardiens qui ne font pas de fautes. Pour moi il y a encore un point d’interrogation Trapp au plus haut niveau. »

Il n’est pas le seul à le penser. « Ça va être un deuxième test pour Trapp, qui avait donné des signes de fébrilité sur la première moitié du championnat, abonde Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC. Ce qu’il a fait au match aller est à mettre à son crédit. Il va falloir qu’il confirme, car il y a toujours le doute sur ce garçon. »

Mandanda : « Il a fait les matches qu’il fallait »

L’Allemand de 25 ans compte aussi beaucoup de partisans. Même chez l’ennemi marseillais. « Il a été beaucoup décrié, il est arrivé dans un contexte particulier mais en Ligue des champions, il a fait les matches qu’il fallait, rappelle Steve Mandanda, gardien et capitaine de l’OM. C’est un très bon gardien. »

Frank Lebœuf, membre de la Dream Team RMC, se montre aussi indulgent. « Je pense qu’il est meilleur que Sirigu, tranche l’ancien international français. J’ai plutôt une empathie pour ce joueur, je pense qu’il a tout ce qu’il faut pour faire en sorte que Paris soit encore plus grand. » « On pourra donner le niveau de Kevin Trapp à la fin de la saison, quand il y aura eu un bilan général, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions », conclut Eric Di Meco. Chelsea sera donc un premier révélateur du chemin parcouru par Trapp. En espérant qu’il ne soit pas la dernier en Ligue des Champions.