RMC Sport

Cris racistes en Ligue des champions, l'UEFA ouvre une procédure après Sparta Prague-Monaco

L'UEFA annonce ce jeudi l'ouverture d'une procédure disciplinaire après Sparta Prague-Monaco, match de troisième tour préliminaire de Ligue des champions, après la dénonciation de cris racistes.

L'UEFA a annoncé ce jeudi l'ouverture d'une procédure disciplinaire après les cris racistes entendus mardi soir à Prague lors du troisième tour préliminaire aller de Ligue des champions entre le Sparta Prague et Monaco (0-2).

L'Union européenne du football a ouvert cette procédure à l'encontre du Sparta pour "comportement discriminatoire", "messages injurieux provocants" et "jets d'objets", explique-t-elle dans un communiqué. Mardi soir, la rencontre avait été interrompue pendant trois minutes après une plainte des joueurs monégasques, qui se sont dit victimes de cris racistes de la part du public.

Le message de Tchouaméni

Après avoir ouvert la marque de la tête sur un corner (37e), le milieu français Aurélien Tchouaméni s'est plaint auprès de son entraîneur, Niko Kovac, puis auprès de l'arbitre anglais de la rencontre, Michael Oliver, de cris racistes entendus lors de la célébration de son but.

Aurélien Tchouaméni a ensuite réagi à l'affaire sur les réseaux sociaux, assurant que "les messages de haine et les menaces de mort reçu(e)s ne (l)'atteindront pas" et qu'il ne laissera "pas la haine gagner ce match". Il a interpellé l'UEFA en estimant que "ce qui s'est passé ne doit pas resté impuni".

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery avec AFP Journaliste RMC Sport