RMC Sport

Deschamps-Evra : comme on se retrouve…

Patrice Evra

Patrice Evra - -

Entre Didier Deschamps et Patrice Evra, la relation a dépassé depuis longtemps celle d’entraîneur à joueur. Très unis depuis leur collaboration à Monaco, les deux hommes n’ont jamais coupé les ponts. Explications avant leur retrouvailles ce mercredi.

La légende dit que Didier Deschamps et Patrice Evra se sont compris dès le premier regard. En tout les cas, leur première discussion a été décisive. Elle a aboutie sur la signature du joueur à l’AS Monaco à l’été 2002 alors qu’Evra, jeune révélation à l’époque de l’OGC Nice, était sur les tablettes de plusieurs clubs français (Bordeaux, Lens, Auxerre) mais aussi étrangers (Barcelone). « C’est Didier qui l’a convaincu de signer au cours d’une réunion à Monaco, raconte un proche du dossier. Avant de le rencontrer, Patrice était encore indécis. Après avoir vu Deschamps, il opté pour Monaco. »

La collaboration entre les deux hommes sera idyllique pendant les trois saisons passées ensemble sur le Rocher. Avec Deschamps, Evra découvre la Ligue des champions, l’équipe de France. Les deux hommes, très complices, échangent énormément sur et en dehors du terrain. Pour Evra, Deschamps est un guide. Leur relation est tellement forte qu’Evra demande à quitter Monaco à l’hiver 2005, trois mois après la démission de « DD ». Le joueur engage même un bras de fer avec ses dirigeants, qui préfèrent dans un premier temps négocier avec l’Inter Milan plutôt qu’avec Manchester United. Evra, qui ne jure que par le club mancunien, aura le dernier mot. Il sera transféré courant janvier pour 7.5 millions d’euros. Depuis, il s’est affirmé comme l’un des cadres de son équipe. Il pourrait bien finir sa carrière à Manchester.

Deschamps : « J’ai toujours gardé le contact avec lui »

Pour autant, Deschamps et Evra n’ont pas coupé les ponts. Les deux hommes s’entretiennent de temps en temps ensemble. « Il y a toujours eu beaucoup de respect entre nous. Même quand il est parti, j’ai toujours gardé le contact avec lui, confirme l’entraîneur phocéen. Ça me fait plaisir de voir que des joueurs qu’on a eu réussissent dans de grands clubs. Je l’ai découvert très jeune. » Tout comme Sir Alex Ferguson, Deschamps a été important pour Evra dans la gestion de l’après Knysna. « Ce qu’il a vécu et ce qu’il vit encore est difficile pour lui. Mais c’est quelqu’un qui assume ses choix et ses responsabilités. Il a énormément souffert de ce qui s’est passé cet été. L’important pour lui est qu’il continue sa carrière dans un très grand club avec un très grand entraîneur-manager qui dit beaucoup de bien de lui. La vie n’est pas rose, mais je pense qu’il y a d’autres joueurs qui ont beaucoup plus de soucis que Patrice Evra. »