RMC Sport

Dortmund-PSG: les explications de Favre sur la sortie de Can

Auteur d’un bon match lors de la victoire du Borussia Dortmund contre Francfort (4-0) ce vendredi, Emre Can est sorti dès l’heure de jeu. Son entraîneur Lucien Favre s’est montré rassurant après la rencontre et a félicité le milieu allemand pour son intégration.

Le duel à venir entre le PSG et le Borussia Dortmund est déjà dans toute les têtes à mesure que le huitième de finale aller de la Ligue des champions (mardi soir dès 21h sur RMC Sport1) se rapproche. Et avant l’affrontement prévu ce mardi au Signal Iduna Park, les deux équipes cherchent à éviter des blessures de dernières minutes.

Quand Thomas Tuchel préfère se passer de Neymar et Kylian Mbappé pour le match contre Amiens ce samedi, Lucien Favre n’a eu d’autre choix que d’aligner tous ses titulaires lors du succès contre Francfort ce vendredi (4-0). Et les fans du club de la Ruhr ont craint de perdre un autre joueur après la sortie d’Emre Can dès la 64e minute de la rencontre.

Favre: "Can a très bien joué"

Recruté lors du mercato hivernal, le milieu de terrain allemand est venu renforcer un secteur de jeu amputé par les blessures de Thomas Delaney et Julian Brandt ou encore celle de Marco Reus.

Surtout, en seulement trois rencontres, l’ancien de la Juventus et de Liverpool a montré tout ce qu’il pouvait apporter au Borussia avant de défier le PSG en Ligue des champions.

Mais après la victoire contre Kevin Trapp et consort, Lucien Favre s’est voulu rassurant sur l’état de santé de sa recrue. "Emre Can ne s'est entraîné que vendredi et n'a pas été capable de continuer à jouer, a expliqué le technicien suisse après le net succès du BVB. Il a très bien joué, est allé au duel. Il a beaucoup parlé et c'est très très important."

A en croire Lucien Favre, le remplacement d’Emre Can est une simple mesure de précaution qu’une véritable peur. Voilà qui rassurera les supporters du club allemand. Peut-être un peu moins ceux du PSG.

>> Dortmund-PSG c'est ce mardi à 21 heures sur RMC Sport

Jean-Guy Lebreton