RMC Sport

Griezmann: "Beaucoup de tristesse pour Benzema"

Antoine Griezmann (Atlético de Madrid)

Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) - AFP

Double buteur, Antoine Griezmann a grandement contribué à la qualification de l’Atlético de Madrid pour les demi-finales de la Ligue des champions aux dépens du Barça ce mercredi. Après le match, le héros français a fait part de sa tristesse à propos de l’absence forcée de Karim Benzema à l’Euro 2016.

Antoine Griezmann, ce quart de finale retour de la Ligue des champions contre le Barça est-il le plus beau match de votre carrière ?

Au niveau des sensations et de l’émotion, oui. Mais au niveau de la performance, pas trop. C’était difficile. Il fallait être derrière, aider en défense. Et ensuite, essayer de marquer. C’est ce qu’on a fait.

Sentez-vous que vous prenez une nouvelle envergure ?

Chaque année, j’essaye de me donner comme objectif de m’améliorer. Je suis en train de le faire, donc j’espère continuer comme ça, marquer des buts et faire des gros matchs.

Cela vous fait quoi d’avoir été le héros ?

Le héros parce que j’ai marqué deux buts, donc on va parler que de ça demain, mais l’équipe a vraiment fait un gros effort. Grâce à cela, on va passer en demi-finales.

Comment réagissez-vous au fait que Karim Benzema ne disputera pas l’Euro 2016 ?

J’ai appris ça dans le bus en venant au stade. A titre personnel, c’est beaucoup de tristesse parce que j’entends bien avec lui, sur le terrain et en dehors. C’est un ami pour moi. Professionnellement, il faut respecter les choix de chacun. On essayera de faire de notre mieux et d’aller au bout à l’Euro.

Cela va-t-il être plus compliqué de gagner l’Euro sans Karim Benzema ?

C’est un très grand joueur. Il nous manquera certainement. Mais on a d’autres attaquants. On les a vus lors des deux derniers matchs amicaux, (Olivier) Giroud et Dédé (André-Pierre Gignac) ont bien fait le travail. On a confiance en eux et on travaillera dur pour aller jusqu’au bout.

Vous allez être le leader offensif des Bleus…

Non, le leader, ce sera tout le monde. On a fait deux beaux matchs amicaux, on en aura d’autres. On verra comment on va travailler tactiquement, qui jouera, et je suis sûr qu’on fera une grosse performance. Tant mieux si on attend plus de moi. Ici (à l’Atlético Madrid), c’est la même chose. Je me sens bien avec ça. Au final, c’est juste jouer au football et c’est ce que j’essayerai de faire.

Vous avez été suspendu plus d’un an d’équipe de France après la virée nocturne des Espoirs en 2012. Trouvez-vous que la décision de la FFF pour Karim Benzema est juste ?

Juste, je ne sais pas. Moi, j’avais fait une connerie et j’ai assumé. Il y a une sanction, on ne peut rien dire. Il faut juste la prendre.