RMC Sport

Juve-Manchester United: Mourinho justifie son énorme chambrage

Après la victoire arrachée par Manchester United sur le terrain de la Juventus mercredi en Ligue des champions (1-2), José Mourinho a savouré ce résultat à sa façon. L'entraîneur mancunien, sous la bronca, a chambré les supporters turinois. Une attitude qui lui a valu la colère des Bianconeri.

Gros coup d'éclat que cette victoire de Manchester United ce mercredi lors de la 4e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Dominés par la Juventus, menés après un but magistral de Cristiano Ronaldo, les Red Devils n'en menaient pas large dans les dernières minutes de ce choc. Et puis, Juan Mata a décoché un coup franc dont il a le secret, et Alex Sandro a été poussé au but contre son camp. Et c'est ainsi que les Mancuniens ont totalement relancé le groupe H et privé la Juventus d'une qualification précoce pour les huitièmes de finale.

>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport

"Des millions de supporters de l'Inter seraient très heureux..."

Au coup de sifflet final, les huées des tifosi déçus ont très vite redoublé d'intensité. Car sur le terrain, un homme en particulier a fêté la victoire mancunienne d'une manière quelque peu provocante: José Mourinho. Critiqué depuis des semaines, le Portugais a porté une main à son oreille et regardant les tribunes d'un air provocateur. Un chambrage que n'ont pas du tout apprécié les joueurs de la Vieille Dame. Leonardo Bonucci, Paulo Dybala et d'autres sont venus invectiver le "Special One", qui a dû être dirigé précipitamment vers les vestiaires par ses adjoints.

Au micro de RMC Sport, l'entraîneur de Manchester United a joué la carte de l'apaisement... avec une petite pointe de provocation encore. "Je ne les ai pas insultés", s'est-il justifié, avant de poursuivre: "C'était juste un petit signe. Je sais que des millions de supporters de l'Inter Milan seraient très heureux (l'Inter et la Juve sont rivales, et Mourinho a coaché les Lombards pendant deux ans), mais je respecte la Juventus, ses joueurs, le staff, le coach... Je suis très fier de mes joueurs car on a fait un très bon match."

Au micro de la Sky Italia, le Portugais a à nouveau justifié son geste après le comportement des supporters turinois: "J'ai été insulté pendant 90 minutes et moi, j'étais là pour faire mon travail. Moi, je n'ai insulté personne. A froid, sans doute que je ne le referais pas. Il faut oublier ça. C'était un match de haut niveau. On ne peut pas être meilleurs que ça. On a fait un match fantastique, avec un peu de chance pour le gagner."

N.B