RMC Sport

Kimpembe impérial, Di Maria en feu, Messi invisible... les notes de PSG-Barça

La joie des Parisiens contre le Barça

La joie des Parisiens contre le Barça - AFP

Le PSG a livré une véritable démonstration de force collective contre le FC Barcelone (4-0), ce mardi en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, avec un grand Presnel Kimpembe en patron de la défense face à une "MSN" bien pâle.

PSG

Happy Birthday Di Maria

Le jour de ses 29 ans, Angel Di Maria n’a pas manqué l’occasion de faire de ce 14 février une belle fête collective et personnelle. Inspiré, le gaucher a multiplié les bons choix dans la sortie du ballon et la projection en phase de contre. Il a lancé le PSG avec un maître coup-franc enroulé aux 18 mètres (1-0, 18e). Et que dire de son deuxième but, d’une frappe magnifique dans la lucarne de Ter Stegen (3-0, 55e) ? Son match référence sous le maillot parisien.

Kimpembé, « Le Monstre »

Lancé dans le grand bain en remplacement du capitaine Thiago Silva, forfait, Presnel Kimpembé (21 ans) a assuré dans l’axe de la défense et pourrait lui aussi être affublé du surnom de « Monstre » après ce match aller. Jamais paniqué sous le pressing de la « MSN », le joueur formé au club a parfaitement muselé ses adversaires directs. Des relances propres, quelques montées percutantes balle au pied pour casser le premier rideau défensif. Un sans-faute pour le numéro 3 parisien.

A lire aussi >> Revivez le récital du PSG contre le Barça

La patte Draxler

Son passement de jambe pied droit pour déborder côté gauche a laissé sur place plusieurs fois Sergi Roberto, qui n’a jamais trouvé la solution. D’une grande facilité technique, Julian Draxler a délivré un match plein, n’hésitant pas à offrir quelques bons replis défensifs dans son couloir gauche. Décisif sur le deuxième but du PSG, d’une belle frappe pied droit sur une offrande de Verratti (2-0, 40e). L’international allemand a démontré pourquoi le PSG n’a pas hésité à investir sur lui dès cet hiver pour l’arracher à Wolfsburg.

Les notes :

Trapp : 8

Meunier : 8

Marquinhos : 8

Kimpembé : 9

Kurzawa : 7,5

Verratti : 8 (remplacé par Nkunku, 69e)

Rabiot : 8

Matuidi : 8

Di Maria : 9 (remplacé par Lucas, 60e).

Draxler : 8 (remplacé par Pastore, 86e)

Cavani : 8

A lire aussi >> En vidéo, PSG-Barça: le magnifique doublé de Di Maria, les frappes de Draxler et de Cavani

BARCELONE

Messi invisible

Souvent déterminant dans les matchs importants, Lionel Messi s’est révélé transparent sur la pelouse du Parc des Princes. Jamais dans le rythme, battu dans chacun de ses duels, inexistant dans le domaine défensif… L’Argentin a traîné sa peine dans la capitale, et comme ses partenaires, a complètement sombré face à la furia parisienne.

A lire aussi >> PSG-Barça: l'accueil du Parc surprend Messi

Umtiti dans le dur

Sur une pelouse qu’il connaît bien, Samuel Umtiti a manqué ses retrouvailles avec la France. Aux côtés de Piqué dans l’axe de la défense catalane, l’ancien Lyonnais a été pris de vitesse par Draxler sur l’ouverture du score de Di Maria. En deuxième période, l’international français n’est pas sorti assez tôt pour empêcher le doublé de l’Argentin. Bref, une soirée à oublier, comme pour l’ensemble de son équipe. En manque de réussite aussi offensivement, avec un poteau touché de la tête sur corner (84e).

Et pourtant, Ter Stegen n’a pas démérité…

Quatre buts encaissés, et pourtant Marc-André Ter Stegen n’a pas livré un match catastrophique. Au contraire. L’international allemand s’est montré décisif à plusieurs reprises devant Matuidi (4e, 11e) ou Draxler (34e). Impuissant sur le doublé de Di Maria, il ne parvient pas à lire la trajectoire de la frappe croisée de Draxler, puis est pris de vitesse par la spontanéité de Cavani sur le 4e but (71e), abandonné par sa défense.

A lire aussi >> Griezmann : "Cavani est un modèle pour ses appels"

Les notes :

Ter Stegen : 4

Sergi Roberto : 3

Piqué : 3

Umtiti : 3

Alba : 3

Busquets : 3

Iniesta : 4 (remplacé par Rakitic, 72e)

Gomes : 2,5 (remplacé par Rafinha, 58e)

Messi : 3

Neymar : 4

Suarez : 3

D.W