RMC Sport

L'UEFA souhaite passer en force pour sa réforme de la Ligue des champions

-

- - AFP

L'UEFA a présenté ce mercredi son projet de réforme de la Ligue des champions, destiné à entrer en vigueur à partir de 2024. Une présentation vécue comme un passage en force de la part des Ligues et des clubs ne souhaitant pas cette réforme. Ces derniers n'auront que peu de marge de manoeuvre dans les négociations.

Réunis ce mercredi à Nyon (Suisse), les présidents des ligues européennes ont eu la mauvaise surprise de voir l'UEFA, via son secrétaire général Giorgio Marchetti et son président Aleksander Ceferin, présenter un "concept" de réforme de Ligue des champions à partir de 2024. Ce qui n'était que de l'ordre de discussions avec l'ECA et rumeurs dans la presse a été pour la première fois formalisé officiellement devant les clubs.

De sources ayant participé à cette réunion, cette présentation a été vécue comme un passage en force de l'UEFA. L'instance européenne ne négociera que sur le contenu de ce nouveau projet, pas sur le projet de réforme en lui-même. Une différence significative par rapport au discours tenu par les dirigeants de l'ECA et de l'UEFA en public.

Peu de marge pour obtenir des modifications

Le prochain COMEX (fin 2019-début 2020) votera la mise en place ou non de cette réforme. D'ici là, des négociations vont s'ouvrir pour modifier le projet. A la marge seulement, craignent les ligues européennes. La version de la Ligue des champions, de la Ligue Europa et de la Ligue Europa 2 a été conforme à ce qui est sorti dans la presse ces dernières semaines. 

On en sait également plus sur "l'access liste" de cette nouvelle Ligue des champions, voulue par les plus grands clubs européens. Si l'UEFA veut absolument voter cette réforme avant le début de la saison 2020-2021, c'est parce que les conditions d'accès seront actées en fonction des résultats des clubs lors des quatre dernières saisons en Ligue des champions. Si cette nouvelle formule débutait la saison prochaine, le PSG, l'OL et Monaco auraient leur billet pour la Ligue des champions. Pas Lille, ni Saint-Etienne, même s'ils finissaient sur le podium de L1. 

Une réunion extraordinaire des clubs français le 15 mai

Les Ligues ont "pris connaissance" de la volonté de l'UEFA. La LFP a convoqué une assemblée générale extraordinaire le 15 mai prochain, avec tous les clubs français. Il s'agira de défendre les intérêts de la Ligue 1 et la Ligue 2, menacés, au même titre que les autres grandes ligues européennes, par une perte des droits TV significative en cas de vote positif de cette nouvelle réforme. Le board de l'European Leagues, l'association réunissant les différentes ligues en Europe, doit maintenant se réunir à Varsovie le 16 mai prochain, pour tenter d'organiser un front contre un projet de Ligue des champions qui a connu, ce mercredi, la phase la plus concrète de sa future création.

M.Bo et L.T