RMC Sport

Larqué : "Ce PSG a encore une marge de progression"

-

- - -

Membre de la Dream Team RMC Sport, Jean-Michel Larqué a apprécié la qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions après sa victoire face à Chelsea ce mercredi (1-2). L’ancien capitaine des Verts estime que l’équipe parisienne n’a pas encore dévoilé tout son potentiel.

"C’est une mission bien réalisée. L’inquiétude est montée un peu. Il y avait quelques certitudes, parfois des incertitudes. Jusqu’au dernier moment. Jusqu’à la composition d’équipe, jusqu’à l’égalisation de Chelsea. C’est un match retour très bien maitrisé, observe Jean-Michel Larqué. Les Parisiens ont démontré pas mal de progrès au travers de cette rencontre.

Il y une constance. Les chiffres l’attestent. Quatre quarts de finale en quatre ans. Il n’y a pas beaucoup de clubs qui peuvent présenter ce palmarès. Le PSG a certainement franchi un palier. Les recrues sont non seulement des recrues, mais des renforts, que ce soit Kevin Trapp ou Angel di Maria. Reste à savoir quel sera l’état des troupes d’ici un mois. En espérant récupérer Marco Verratti à son meilleur niveau. En espérant que Blaise Matuidi aura oublié ses petits soucis musculaires. En espérant que personne entre temps ne sera blessé.

"Ibra fait une très bonne saison"

Concernant Zlatan Ibrahimovic, certains diront que ce n’était qu’un 8e de finale. Il faut rappeler ce qu’il fait à l’aller en marquant un but. Là, il est passeur sur le premier. Il marque sur le second. C’est un match de bonne qualité. Il n’a pas été le meilleur parisien à mon avis sur cette rencontre. Il a fait un bon match à l’image de sa saison. Il fait une très bonne saison.

Handicapé par certaines absences, Paris se qualifie. Ce PSG a encore une petite marge de progression. Le bout est encore très loin. Ce sont les aléas du tirage au sort. Ce sont les aléas de la blessure, de la suspension de la méforme. Qui sait ? Il faut être extrêmement prudent. Le PSG a une chance, celle d’être champion de France. Ils ont la possibilité de se concentrer à 98% sur leur quart de finale."

la rédaction