RMC Sport

"Le triplé de Kurzawa masque sa performance" estime Rothen

S'il a salué comme il se doit les trois buts de Laywin Kurzawa face à Anderlecht ce mardi en Ligue des champions (5-0), Jérôme Rothen a également souligné que sa performance était inquiétante par ailleurs.

Jérôme Rothen a réagi au triplé de Layvin Kurzawa lors de PSG-Anderlecht ce mardi en Ligue des champions (5-0). "Ce n'est pas le premier joueur à avoir du mal à analyser ses performances, estime le membre de la Dream Team RMC Sport. Quand tu fais ce genre de geste (doigt sur la bouche après son but, ndlr), tu estimes que les critiques ne sont pas justifiées. Pour ses buts, je dis chapeau. Déjà que mettre trois buts pour un attaquant en Ligue des champions, c'est un grand moment, alors pour un défenseur… Ça reste un moment exceptionnel, qu'il le savoure. Tout ce que je souhaite, c'est qu'il ait un peu plus de lumière dans sa tête et qu'il se dise: "Je mets trois buts, mais à chaque fois qu'il y a eu un décalage des Belges, c'est venu de mon côté".

>> Riolo également critique avec Kurzawa

Le garant de l'équipe, c'est l'entraîneur. C'est à lui de lui dire. Mais je pense que ce ne sera pas fait. S'il se permet de faire ça c'est qu'il est à des années-lumière de penser que les critiques sont justifiées. Il a eu l'occasion de prendre son couloir pour placer des bons centres, mais il en fait trois-quatre qui sont ratés. Cavani il peut faire tous les appels qu'il veut, je peux te dire que les centres de Kurzawa ne sont pas faciles à toucher. Et à côté de ça, il met trois buts, donc ça masque sa performance. Et lui ça va lui masquer sa performance.

>> Daniel Riolo choqué par la célébration de Kurzawa

"Quand le niveau va s'élever, il va être où?"

Ce qui est triste, c'est que toutes les attaques belges sont venues de son côté. Pourquoi le latéral ou le milieu adverse ont autant de temps pour placer un centre, pourquoi il est toujours le cul entre deux chaises, il n'est jamais dans le duel, pourquoi offensivement il manque de peps? Il faut qu'il se pose les bonnes questions, et qu'Emery fasse la critique.

Quand le niveau va s'élever, il va être où Kurzawa? Quand tu vas joueur le Real ou Barcelone, tu penses qu'il va surnager? Je ne pense pas. Contre des petites équipes tu sens déjà des grosses lacunes."

>> PSG-Anderlecht: Paris déroule et se qualifie déjà pour les 8es

After Foot