RMC Sport

Leipzig-Tottenham: pour Mourinho, c’est la faute des blessures

Après l’élimination de Tottenham par Leipzig en 8e de finale de la Ligue des champions, José Mourinho a pointé les nombreuses absences pour expliquer l’échec.

Pas d’introspection, juste le constat d’une infirmerie pleine à craquer. José Mourinho a expliqué l’échec de Tottenham en 8e de finale de la Ligue des champions, avec deux défaites face à Leipzig (1-0 à l’aller, 3-0 au retour), par les nombreuses absences sur blessures dans son effectif. Face au club allemand, le Portugais était privé d’Harry Kane, Heung-Min Son, Moussa Sissoko, Ben Davies et même Davinson Sanchez, forfait de dernière minute.

"Vous voulez que je parle d’autre chose, mais la chose évidence, c’est les problèmes accumulés avec les blessures, a expliqué l’entraîneur de Tottenham. On peut faire un exercice mental. Imaginez Leipzig sans Sabitzer, Schick, Werner. Imaginez Liverpool sans Salah, Mané, Henderson, Firmino. Ou Barcelone sans Griezmann, Messi, Suarez, Piqué ? Vous voulez que je fasse cet exercice avec chaque équipe dans le monde ? Je pense que n’importe quelle équipe aurait du mal. On peut tenir sur trois ou quatre matchs. Mais pas sur trois ou quatre mois. Tous les joueurs sur le banc de Leipzig, ils joueraient en ce moment dans mon équipe."

"On a fait des erreurs"

"On y croyait tous mais on sait qu’en ce moment, c’est très difficile, a aussi analysé José Mourinho. C’est une très bonne équipe (Leipzig). C’est dur pour nous de marquer en ce moment. Ils ont marqué sur nos deux premières erreurs et ensuite, c’était très difficile. Leur physique est incroyable. Leurs défenseurs remportent les duels, arrêtent les actions. Ils sont très rapides en attaque. Ils peuvent nous faire mal à tout moment. Ils méritent de se qualifier. On a fait des erreurs. Et des erreurs qu’on avait déjà analysées sur les matchs précédents."

Les Spurs, 8es de Premier League, sont à quatre points de la 5e place, qualificative pour la Ligue des champions si l’exclusion de Manchester City est confirmée. Ils auront bien besoin du retour de leurs blessés pour tenter de retrouver la plus prestigieuse compétition européenne…

LP