RMC Sport

Les notes du PSG: comme Mbappé, Di Maria et Icardi étincelants

Boosté par l’entrée fracassante de Mbappé (un triplé et une passe décisive) et le doublé d’Icardi, le PSG a pris son temps mais finalement ramené de son déplacement à Bruges une troisième victoire ce mardi soir (0-5), en match de la 3e journée de la Ligue des champions. Voici les notes des Parisiens.

Keylor Navas: 5

Malgré les nombreuses offensives brugeoises, le gardien costaricien n’a jamais vraiment eu à s’employer. Navas a toutefois fait trembler son entraîneur en première période. Coupable d’un dégagement mal assuré et rare pour lui, l’ancien Madrilène aurait bien pu coûter un but à son équipe alors que Charles De Ketelaere le contrait (31e).

>> Le live de Bruges-PSG

Thomas Meunier: 6,5

Face à ses amis belges, Meunier n’a pas blagué, et fourni une prestation appliquée. S’il a peu apporté dans son couloir vers l’avant, sa force habituelle, il a toutefois su faire les efforts qu’il fallait dans l’exercice défensif, son défaut habituel. Averti d’un carton jaune à la 85e minute, sorti touché à la 90e.

Thiago Silva: 7,5

Patron de la défense et auteur de quelques interventions autoritaires, le Brésilien a été l’assurance tout risque parisienne. Et pour ne rien enlever à sa soirée convaincante sur le plan défensif, Thiago Silva s’est également fendu d’une sublime ouverture qui amène le premier but des siens (7e). O Maestro.

Presnel Kimpembe: 6

Présent dans les duels et globalement vigilant lorsqu’il s’agissait de marquer le virevoltant Emmanuel Dennis, Kimpembe confirme son début de saison encourageant. Attention toutefois à quelques relances imprécises, qui pourraient coûter plus cher lorsque le niveau de l’adversaire augmentera.

Juan Bernat: 7

Discipliné dans son couloir gauche, Bernat a été très régulier tout au long de la rencontre. Il vient contrer une frappe dangereuse de Dennis (34e), et initie notamment le deuxième but de Mbappé par sa course vers l’avant (79e). Un match convaincant.

Ander Herrera: 6

Titulaire dans le trident du milieu en l’absence d’Idrissa Gueye, l’Espagnol a été intéressant dans le repli défensif et la compensation des espaces libres. Peu en vue offensivement, davantage cantonné au travail de l’ombre. Sorti touché à la 72e minute, remplacé par Abdou Diallo.

Marquinhos: 6,5

Positionné devant la défense dans un rôle de sentinelle qui devient habituel pour lui désormais, Marquinhos a été propre, tant offensivement que défensivement. Une belle passe en profondeur qui aurait pu permettre à Icardi de marquer (51e). Le candidat au Ballon d’or a évolué dans une défense à trois lors de la dernière demi-heure.

Marco Verratti: 4

Une entame de match très brouillonne, et plusieurs pertes de balles coupables. L’Italien a été un ton en dessous ce mardi soir, et n’a jamais semblé trouver son rythme de croisière. Un match à oublier. Averti d’un carton jaune pour un tacle non-maîtrisé sur Simon Deli (73e).

Angel Di Maria: 8

Comme à chaque fois cette saison, Di Maria a été redoutable en Ligue des champions. Passeur décisif d’un extérieur du pied subtil sur l’ouverture du score d’Icardi (7e), l’Argentin a été utile par sa passe et ses déplacements. Il aurait pu (dû) marquer le deuxième mais a manqué son duel face à Simon Mignolet (15e). Avant de distiller ses deuxième et troisième passes décisives du match à Mbappé (79e, 83e).

Mauro Icardi: 8

L’Argentin a fait ce qu’on lui demande de faire. Icardi est à l’affût dans la surface pour inscrire le premier but du match d’une reprise de près en pleine course (7e). Sa frappe croisée a été sortie du bout du pied par Simon Mignolet (51e), mais l’ancien Intériste a de nouveau fait parler son sens du placement pour se fendre d’un doublé (63e), ses deuxième et troisième buts de la saison en C1. Remplacé par Leandro Parades (65e).

Eric Maxim Choupo-Moting: 4

Titulaire alors que Mbappé était pressenti, le Camerounais a été des plus quelconques. Son seul fait d’arme, tout de même, une jolie ouverture vers Di Maria qui amène le duel perdu de l’Argentin (15e). Remplacé par un Kylian Mbappé à la 52e minute qui a tout détruit sur son passage : un triplé en moins de quarante-cinq minutes (61e, 79e, 83e), agrémenté d’une passe décisive pour Icardi (63e). Quelle entrée de l’international français, encore une fois.

Romain DAVEAU (@daveauromain)