RMC Sport

Ligue des champions: 16.500 spectateurs en tribunes pour la finale

La finale de la Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea (samedi, 21 heures) se déroulera devant 16.500 spectateurs, à Porto. Les autorités portugaises ont donné mardi l’autorisation d’une jauge de 33%. Pour accéder au stade, les supporters devront présenter un test au Covid-19 négatif.

Jusqu'à 16.500 spectateurs pourront assister samedi à la finale de la Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea à Porto, les autorités portugaises ayant autorisé 33% de public, a annoncé lundi l'UEFA en ouvrant la vente des billets. Pour cette rencontre initialement prévue à Istanbul, et délocalisée mi-mai au stade du Dragon de Porto pour permettre le déplacement des supporteurs britanniques, l'instance avait déjà alloué 6.000 billets à chaque finaliste. Pour rappel, la finale sera diffuée en exclusivité en France sur RMC Sport 1 et RMC Story.

1.700 billets pour le grand public

S'y ajouteront les traditionnelles invitations, ainsi que "1.700 billets réservés pour le grand public", et vendus à partir de ce lundi 12 heures "selon le principe du 'premier arrivé, premier servi'", précise l'UEFA. Les prix se répartissent en quatre catégories, de 70 euros à 600 euros - contre une fourchette allant de 40 à 130 euros pour la finale de Ligue Europa, Manchester United-Villarreal, ce mercredi à Gdansk.

Test négatif demandé pour accéder au stade

Crise sanitaire oblige, l'accès au stade "nécessitera la preuve d'un test négatif au Covid-19", et les spectateurs venus de l'étranger "devront respecter les conditions d'entrée sur le territoire", selon l'instance. En revanche et comme le Portugal figure sur la "liste verte" des autorités britanniques, ni les joueurs ni les supporteurs anglais ne devront subir de quarantaine à leur retour chez eux.

Pour accueillir le choc le plus attendu de la saison, l'UEFA avait dû chercher une solution de repli lorsque le Royaume-Uni avait imposé le 7 mai de fortes restrictions de voyage vers la Turquie. L'instance avait d'abord tenté de déplacer la rencontre en Angleterre - solution de bon sens avec deux finalistes jouant en Premier League -, mais encore fallait-il que Londres permette aux médias, officiels et invités d'entrer sur son territoire sans quarantaine.

Faute d'obtenir cette dérogation, la fédération portugaise et les autorités de Lisbonne avaient proposé leur aide à l'UEFA, comme déjà en août 2020 lorsque Lisbonne avait accueilli le "Final 8" et permis de boucler la Ligue des champions malgré la pandémie.

LL avec AFP