RMC Sport

Ligue des champions féminine: l’UEFA n’a toujours pas acté le sort de PSG-Prague

Le Sparta Prague s’est peut-être un peu précipité en annonçant la victoire sur tapis vert face au PSG (3-0) en raison de cas de coronavirus dans les rangs parisiens. L’UEFA n’a pas encore acté le sort de ce match.

La qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions féminine n’est pas encore officielle. Elle a pourtant été annoncée par le Sparta Prague, mardi dans un message publié sur Twitter. Il a été supprimé depuis et republié en annonçant simplement que le match était annulé. "En raison de la mise en quarantaine de l'équipe française, le match avec le PSG n'aura pas lieu à la date d'origine, c'est-à-dire mercredi, indique le club. Nous attendons la décision finale de l'UEFA sur la marche à suivre."

Touchée par quatre cas de coronavirus, l’équipe parisienne avait suivi les recommandations de l’agence régionale de santé de se placer à l’isolement jusqu’à jeudi soir, soit au lendemain de la date prévue pour disputer le huitième de finale retour entre les deux équipes. Une échéance qui a rendu un report presqu'impossible puisque la date-limite pour disputer ce tour est fixée à vendredi.

L'UEFA sanctionne le club qui n'est pas en mesure de jouer

A ce sujet, le règlement de l’UEFA est très clair. "S'il est impossible de reprogrammer le match dans le délai fixé, le club qui n'est pas en mesure de jouer sera tenu pour responsable du non-déroulement du match, indiquent les textes. L'Instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA le sanctionnera alors d'une défaite par forfait sur le score de 0-3." Ce devrait être le cas de Paris, dont la qualification ne serait pas remise en cause après sa victoire 5-0 à l’aller.

Mais rien n’a encore été confirmé puisque l’UEFA n’a pas officialisé le résultat. Les Parisiennes doivent donc encore attendre avant de connaître leur sort. En cas de qualification, elles seront opposées à Lyon lors d’un bouillant choc franco-français pour une place en demi-finale. Un stade que les Parisiennes avaient atteint la saison dernière mais elles s’étaient inclinées face à… Lyon (0-1), futur vainqueur de la compétition pour la septième fois de son histoire.

Les deux équipes devaient déjà s’affronter le week-end dernier lors du choc pour la 16e journée de D1 mais le match avait été reporté en raison des cas de Covid dans les rangs parisiens. Après 15 journées, Paris est leader du championnat avec un point d’avance sur Lyon, 2e.

NC