RMC Sport

Ligue des champions: la presse européenne encense les Reds

Au lendemain de la finale de la Ligue des champions remportée par Liverpool contre Tottenham (2-0), les médias européens mettent largement à l’honneur les Reds sur leurs Unes. Jürgen Klopp, qui n’est plus maudit en finale de la C1, est également encensé.

Liverpool n’a certainement pas livré le match le plus abouti de sa saison samedi soir, mais a su retenir les leçons de son choc perdu la saison dernière face au Real Madrid (3-1) pour cette fois-ci triompher face à Tottenham (2-0) en finale de la Ligue des champions. Solides en défense et bien organisés sur le plan tactique, les Reds ont décroché leur sixième titre européen après 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005. Une performance largement saluée par la presse européenne ce dimanche matin. Jeu de mots à l’appui, le journal local de Liverpool, le Sunday Echo, encense Jürgen Klopp en le renommant "Jürgen Cupp". Ses joueurs sont eux présentés comme des "immortels". Le Daily Mail et le Sunday Mirror insistent de leur côté sur le palmarès des Reds. "La joie des six!", écrivent-ils en Une en référence à leurs six Ligue des champions. Pour le Mirror, Liverpool est désormais une "six machine". Journal de référence en Angleterre, le Sunday Times reste plus sobre en optant pour un portrait de Mohamed Salah en Une accompagnée d’un titre aussi court qu’efficace: "Champions!"

"Liverboom!", "King Klopp"

S’ils consacrent la plupart de leurs Unes à la disparition de José Antonio Reyes dans un accident de la route, les médias espagnols reviennent également sur le sacre des Reds. Pour le quotidien madrilène AS, Liverpool est "éternel", alors que le Mundo Deportivo met en avant sur "la fierté" des Reds après ce titre tant attendu. A l’image du Daily Mail et du Mirror, Marca et Sport félicitent Liverpool pour ses six victoires finales en C1. Le club de la Mersey est désormais installé à la troisième marche du palmarès de la plus prestigieuse des compétitions européennes derrière le Real Madrid (13 sacres) et l'AC Milan (7). En Italie, Liverpool devient "Liverboom!" à la Une de la Gazzetta dello Sport. Klopp, lui, est mis à l’honneur par le Corriere dello Sport, qui le qualifie de "King Klopp", avant de revenir plus longuement dans ses pages sur les nombreux arrêts réalisés face aux Spurs par Alisson, arrivé à Liverpool l’été dernier après deux saisons passées à la Roma. Pour Tuttosport, les héros de la soirée sont avant tout Mohamed Salah et Divock Origi, les deux buteurs de la rencontre.

En Allemagne, le titre de Liverpool est sans surprise vu par le prisme de Klopp, passé par les bancs de Mayence (2001-2008) et du Borussia Dortmund (2008-2015) avant de s’envoler pour Liverpool. Longtemps considéré comme un perdant magnifique, le charismatique entraîneur allemand a enfin remporté la Ligue des champions après deux échecs, en 2013 avec Dortmund et donc l’année dernière avec les Reds. De Bild à Kicker, il a droit à son portrait en Une de la grande majorité des médias allemands ce dimanche.

RR