RMC Sport

Ligue des champions - Ludogorets-PSG : les notes des Parisiens

-

- - -

Le PSG s’est imposé 3-1 à Ludogorets après avoir concédé l’ouverture du score ce mercredi, pour son deuxième match de Ligue des champions. Areola, qui a stoppé un penalty, et Cavani, auteur d’un doublé, sont les bons élèves du jour.

Alphonse Aréola : 7

C’est au pied du mur qu’on voit le mieux le maçon. Celui d’Aréola était poreux à souhait en Bulgarie, mais il n’y est pour rien. Et le penalty qu’il sauve ne doit rien à personne, dans le court intervalle entre les deuxième et troisième buts parisiens. Précieux !

Maxwell : 5

Il en est désormais à 91 matches de Ligue des champions sans marquer. Seuls Lahm (105) et Nesta (99) font « mieux ». Rencontre moyenne de sa part.

Thiago Silva - Marquinhos : 5,5

Exposés à quelques contres sacrément dangereux, ils ont éteint le feu comme ils ont pu, jusqu’à ce que le PSG ne reprenne la mainmise sur la rencontre.

Serge Aurier : 5

Ne tapons pas sur l’ambulance. Un petit 5 pour Aurier, toujours très offensif, mais aussi très coupable sur l’action qui coûte le penalty, avec une relance de la tête plein axe absolument calamiteuse.

Blaise Matuidi : 6

Brique défectueuse dans le mur d’Aréola sur l’ouverture du score, il a bétonné par la suite. Un but d’attaquant pour remettre Paris sur les rails, puis une activité digne de ses plus belles heures. Dommage qu’il croque une offrande de Cavani pour le doublé.

Thiago Motta : 4,5

Après son entrée catastrophe face à Toulouse, il enchaîne avec une nouvelle prestation ratée. Pas brillant au milieu de terrain, et surtout coupable d’un petit « saut de saumon », inélégant et fautif, qui offre le penalty à Ludogorets.

Marco Verratti : 5,5

Titulaire dans le milieu « à l’ancienne » Verratti-Motta-Matuidi, l’Italien n’est pas encore au sommet de sa forme, mais il en a montré un bel aperçu. Quelques ballons perdus, largement compensés par des inspirations à la passe, notamment sur le but de Matuidi.

Angel Di Maria : 4,5

Une énigme. Encore à des kilomètres de son meilleur niveau. Di Maria sans les dribbles, les passes ni les frappes, c’est tout de suite moins bien.

Lucas : 5,5

Paradoxalement, Lucas fait moins de différences, mais il est plus décisif. Difficile de noter un énergumène pareil, qui fait une nouvelle fois le geste juste pour offrir le but du break à Cavani.

Edinson Cavani : 7

Deux buts qui font un bien fou au PSG, alors qu’il n’avait pas eu grand-chose à se mettre sous la dent d’ici là. La confiance revient, les stats aussi.

>> Le film du match