RMC Sport

Ligue des champions: renversant, Tottenham se qualifie pour les 8es

Deuxième match de Tottenham version Mourinho et on ne s'est à nouveau pas ennuyé avec les Londoniens. Opposés à l'Olympiacos en Ligue des champions, les Spurs ont été menés 0-2 avant de renverser la vapeur et d'arracher une nouvelle victoire (4-2). Tottenham est qualifié pour les huitièmes de finale.

Pour son premier match à la tête de Tottenham, le week-end dernier du côté de West Ham en Premier League, José Mourinho avait connu la victoire avec un goût particulier et une fin de rencontre difficile (3-2 après avoir mené 3-0). Les matches des Spurs avec le Special One au poste d'entraîneur ne seront peut-être pas toujours flamboyants, mais le second s'est avéré encore plus spectaculaire. Face à l'Olympiacos, lors de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, Tottenham a obtenu les trois points au terme d'un match qui a ravi le New White Hart Lane (4-2).

>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et ne rien manquer de la Ligue des champions

Une première demi-heure ratée avant le réveil

Le retour du "Mou" en C1 a débuté dans la douleur. Dès la 6e minute, Youssef El-Arabi - titulaire, contrairement à Mathieu Valbuena - a plombé l'ambiance d'une superbe frappe. L'ancien Caennais a récupéré un ballon face à une défense apathique et a parfaitement enroulé son tir du gauche pour battre Paulo Gazzaniga depuis l'extérieur de la surface.

Hors sujet durant une longue partie du premier acte, Tottenham a cédé une deuxième fois assez logiquement. Sur un corner, l'Olympiacos a pu sans réelle pression faire le break grâce à Ruben Semedo (19e). Mécontent, José Mourinho a alors changé ses plans et fait entrer Christian Eriksen à la place d'Eric Dier à la demi-heure de jeu.

Serge Aurier décisif

Juste avant la pause, la révolte a été sonnée côté Tottenham. A la réception d'un centre de Serge Aurier, Dele Alli a profité d'une grosse erreur d'un défenseur pour réduire l'écart de près (45+1e). Et en début de seconde période, les Spurs ont joué rapidement une touche et Lucas Moura a pu centrer vers Harry Kane pour l'égalisation (50e).

Tottenham, revenu à la vie, a insisté et l'Olympiacos a fini par craquer. La déviation de la tête d'Heung-min Son est parvenue jusqu'à Aurier, qui a donné l'avantage aux siens d'une demi-volée puissante (73e). Harry Kane, servi par Eriksen, a justifié les éloges de son coach en parachevant la victoire de la tête (77e).

Avec 10 points, Tottenham est deuxième du groupe B (le Bayern en compte 15) et assure sa place en huitièmes de finale. L'effet Mourinho est, pour l'instant, très efficace.

N.B