RMC Sport

Manchester City-Chelsea: des heurts entre supporters et police à Porto

Plusieurs supporters anglais ont été impliqués dans des affrontements avec la police jeudi soir à Porto à deux jours de la finale de la Ligue des champions opposant Manchester City et Chelsea (21h, sur RMC Sport).

De nombreux supporters de Manchester City et Chelsea ont rejoint Porto cette semaine pour assister, samedi, à la finale de la Ligue des champions (21h, sur RMC Sport). Et leur présence s’est rapidement fait remarquer. Plusieurs affrontements ont éclaté jeudi soir à la fermeture des bars, relatent les médias locaux. Cela a entrainé l’intervention de la police et donné lieu à de violents affrontements. Aucune information n’a filtré sur d’éventuels blessés ou personnes interpellées.

Initialement prévue à Istanbul, la finale a été délocalisée au stade du Dragao en raison des mesures sanitaires moins contraignantes entre le Royaume-Uni et le Portugal, permettant aux fans anglais de voyager. Au total, 16.500 supporters seront autorisés à assister à la rencontre dans l’enceinte, soit 33% des 50.000 places. Mais de nombreux supporters ont fait le déplacement sans billet dans la ville traversée par le Douro.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la finale de la Ligue des champions

D'autres affrontements entre Mancuniens

Les supporters munis de billets seront escortés jusqu’au stade mais les autorités craignent des débordements de ceux qui en sont dépourvus dans la ville. Mercredi, des troubles ont aussi éclaté dans la cité balnéaire d’Albufeira, dans le sud du pays, quand les fans de Manchester City ont célébré la défaite de leur rival, Manchester United, en finale de la Ligue Europa face à Villarreal (1-1, 11 tab 10).

La police militaire a été contrainte d’intervenir pour séparer des fans des deux clubs mancuniens qui ont laissé éclater leur grande rivalité à plusieurs milliers de kilomètres du nord de l’Angleterre. En 2019, des affrontements entre supporters anglais et la police portugaise en marge du Final 4 de la Ligue des nations. Deux ans plus tard, le week-end s’annonce de nouveau très tendu dans les rues de Porto.

NC