RMC Sport

Neymar sur une autre planète, Trapp à côté de la plaque: les notes de Barça-PSG

Le PSG s’est fait éliminer de la Ligue des champions au terme d’une rencontre cauchemardesque sur la pelouse du FC Barcelone, ce mercredi, en 8e de finale retour. Une défaite 6-1 durant laquelle les Parisiens ont tout fait à l’envers. Pendant que les Catalans, emmenés par un Neymar sensationnel, ont provoqué leur incroyable réussite.

Lucas a tout raté

Contrairement au match aller, Unai Emery avait choisi de le titulariser. Et Lucas ne lui a pas du tout rendu sa confiance. L’ailier brésilien a été catastrophique sur la large pelouse du Camp Nou. Incapable de faire la moindre différence, il a perdu la plupart de ses ballons et n’en a récupéré quasiment aucun. Sa sortie à la 55e a coïncidé avec la meilleure période du PSG. Une soirée qui risque de le faire descendre d’un cran dans la hiérarchie des joueurs offensifs, même si Angel Di Maria n’a pas fait beaucoup mieux en vendangeant notamment une énorme action à 3-1 qui aurait offert la qualification aux siens.

>> Barça-PSG: l'incroyable naufrage de Paris

Cavani a cru donner la qualification

Il a d’abord passé une mi-temps à courir dans le vent, dépassé par la maîtrise du Barça, comme tous ses partenaires. Puis, il a surgi pour trouver le poteau sur un bon centre de Thomas Meunier (53e). Avant d’inscrire un but qu’on a longtemps pensé libérateur sur une remise de la tête de Layvin Kurzawa. Une frappe sous la barre qui a reboosté son équipe alors menée 3-0 (62e). Mais il manque ensuite un face-à-face alors qu’il avait été parfaitement servi par Julian Draxler (63e). Et il se fait oublier par Angel Di Maria alors qu’il était seul dans la surface (85e). Si Paris repart du Camp Nou les fesses rouges, ce n’est clairement pas de sa faute.

>> Les notes de Barça-PSG

Trapp est redevenu fébrile

Depuis quelques semaines, il avait acquis une certaine sérénité. Mais elle a subitement volé en éclats dans l’antre des Blaugrana. Kevin Trapp est passé complètement à côté de son match en encaissant d’entrée un but de gag, où il hésite à sortir dans les airs face à Luis Suarez (3e). Une boulette qui a plombé ses partenaires et donné de l’espoir à tout un stade. Dans la foulée, il négocie mal la talonnade d’Andrés Iniesta en déviant le ballon sur Layvin Kurzawa (40e). Impuissant sur tous les autres buts de Barcelone, il a sombré, entraînant son équipe dans sa chute. Cauchemardesque sur toute la ligne.

PSG

Kevin Trapp 2

Thomas Meunier 4 remplacé par Grzegorz Krychowiak à la 93e

Marquinhos 3

Thiago Silva 4

Layvin Kurzawa 4

Adrien Rabiot 3

Marco Verratti 3

Blaise Matuidi 2

Lucas 2 remplacé par Angel Di Maria à la 55e

Julian Draxler 4 remplacé par Serge Aurier à la 75e

Edinson Cavani 6

Neymar beaucoup trop fort

Il a été l’un des premiers à annoncer une remontada. Et il a répondu présent sur le terrain. Intenable sur son aile gauche, Neymar a mis la défense du PSG au supplice durant toute la rencontre. Une frappe au ras de la lucarne à la 18e. Mais surtout un sublime coup-franc en pleine lucarne qui lance un money-time de folie pour les Catalans (88e). C’est d’ailleurs lui qui transforme le penalty généreusement accordé à Luis Suarez à la 91e. Un match XXL pour le magicien brésilien.

Umtiti en mode patron

Autant il avait pris le bouillon au Parc des Princes, autant il a été monstrueux sur ce match. Si le Barça a réalisé l’impensable en réussissant une remontada inédite, il le doit aussi à Samuel Umtiti. Dans une défense à trois, le défenseur français a régné en maître. Intraitable dans les duels, précis dans ses relances, il a permis à ses partenaires d’attaque de faire basculer le Camp Nou dans la liesse. Le genre de rencontre qui fait passer un cap dans une carrière.

>> Barça-PSG: la joie du Barça dans les vestiaires... avec un doigt d'honneur de Jérémy Mathieu

Sergi Roberto le geste du héros

Il n’oubliera sans doute jamais ce 8 mars 2017. En entrant sur le terrain à la 76e, en remplacement de Rafinha, Sergi Roberto n’imaginait certainement pas le moment de pur délire qu’il allait vivre une vingtaine de minutes plus tard. A la réception d’un ballon lobé de Neymar, l’Espagnol de 25 ans a offert une qualification inespérée au Barça à la 95e d’une reprise de l’extérieur du pied. Le plus grand moment de sa carrière. De loin.

Marc-André Ter Stegen 6

Javier Mascherano 6

Gerard Piqué 6

Samuel Umtiti 8

Sergio Busquets 6

Ivan Rakitic 6 remplacé par Ivan Rakitic à la 84e

Andrés Iniesta 5,5 remplacé par Arda Turan à la 65e

Rafinha 5 remplacé par Sergi Roberto à la 76e

Lionel Messi 5,5

Neymar 9

Luis Suarez 7

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur