RMC Sport

Pour Pochettino, le PSG ne doit pas avoir "de complexe d’infériorité" face au Bayern

S'il a beaucoup de respect pour le Bayern Munich, l'adversaire du PSG en quarts de finale de la Ligue des champions (match aller mercredi sur RMC Sport), Mauricio Pochettino estime que son équipe ne doit pas se sentir inférieure, comme il l'explique au Parisien.

C’est une montagne qui se dressera mercredi sur la route du PSG. Une machine à gagner qui a fait aussi bien que le Barça de 2009 la saison dernière en réalisant un retentissant sextuplé (Bundesliga, Coupe nationale, Supercoupe nationale, Ligue des champions, Supercoupe d'Europe et Mondial des clubs).

Même privé de Robert Lewandowski, touché au genou droit, le Bayern Munich a de quoi faire peur au PSG, son adversaire en quarts de finale de la Ligue des champions. Mais avant la manche aller programmée en Allemagne (21h en exclusivité sur RMC Sport), Mauricio Pochettino a tenu à faire passer un message rassurant dans un entretien donné au Parisien.

"Ce club dégage une force énorme"

"Nous ne sommes pas bêtes, le Bayern n’est pas une équipe facile, c’est le champion d’Europe en titre. Mais il n’y a pas à avoir de complexe d’infériorité. On ira à Munich avec du respect, mais avec l’objectif de se qualifier en demi-finale", appuie le technicien argentin, qui ne voit pas forcément l’absence de Lewandowski comme un avantage.

"J’ai un bon exemple. Avec Tottenham, en quart de finale contre Manchester City en 2019, Harry Kane se blesse en première période du match aller. On joue près d’une heure et le match retour sans lui, notre attaquant le plus essentiel, comme Lewandowski pour le Bayern. Et nous nous sommes qualifiés. Le Bayern, ce n’est pas que Lewandowski, qui est un joueur énorme. Mais la vraie forteresse du Bayern, c’est son groupe, son équipe. Ce club dégage une force énorme", souligne Pochettino.

Côté parisien, Leandro Paredes et Marco Verratti manqueront à l’appel. Pour cause de suspension pour l’Argentin et en raison d’un test positif au coronavirus pour l’Italien. Danilo Pereira et Layvin Kurzawa, eux, sont incertains. Le Portugais souffre d’une contusion au mollet gauche, alors que l'ancien Monégasque, resté dans la capitale durant la trêve internationale, est en soins pour cause de douleurs musculaires aux mollets.

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR