RMC Sport

PSG-Barça: Navas encensé dans la presse après sa masterclass

Keylor Navas est salué par la presse française et catalane comme le héros de la qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

En nombre depuis mercredi, les louanges sur Keylor Navas se poursuivent à la une de la presse sportive, ce jeudi matin. Le gardien du PSG, grand artisan de la qualification de son équipe pour les quarts de finale de la Ligue des champions, apparaît en première page de L’Equipe: "Le Messie, c’est Navas". Le soulagement est de mise dans les colonnes du Parisien: "une bonne chose de faite", lance le quotidien de la capitale. La qualification du PSG aux dépens du Barça solde en partie le souvenir de la traumatisante remontada de 2017.

La tâche était cette fois bien plus ardue pour les Blaugrana, balayés 4-1 au match aller à domicile. Mais les hommes de Ronald Koeman se sont donnés les moyens d’y croire. Faute d’y parvenir, ils ont obtenu une certaine reconnaissance de la presse catalane.
"Avec honneur", les deux journaux sportifs de la région ont choisi le même titre de Une. La tâche était presqu’insurmontable. Mais les coéquipiers de Lionel Messi se sont donné les moyens d’y croire en entamant le match très fort, avec un pressing très haut, une possession de balle nettement à leur avantage et des occasions à la pelle. Mais ils ont buté sur l'incontournable Keyor Navas.

Le Costaricien a découragé les Catalans et Lionel Messi en repoussant le penalty de ce dernier juste avant la mi-temps. Le tournant du match puisqu’il a évité à son équipe d’être menée et de douter. C’est d’ailleurs le penalty du sextuple Ballon d’Or qui illustre la première page des quotidiens catalans. Malgré cette élimination dès les huitièmes de finale, une première depuis 2007 pour le Barça, les Blaugrana ont donné des motifs d’espoir pour une belle fin de saison avec l’ambition de décrocher le doublé Coupe-championnat.

La presse madrilène salue la performance de l’ancien gardien du Real de manière plus réservée. Marca consacre sa première page à la victoire de l’Atlético de Madrid en match en retard de Liga qui lui permet de reprendre ses aises en tête du championnat. Mais il mentionne rapidement la sortie de piste du rival catalan: "Navas arrête Barcelone". As retient la déception de Messi dans les bras de son ami et compatriote, Angel Di Maria, derrière ce titre en direction du Barça: "avec l’orgueil, ça ne suffit pas".

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport