RMC Sport

PSG-Barça: les arrêts monstrueux de Navas en vidéo, avec sa parade sur le penalty de Messi

Keylor Navas a réalisé une prestation XXL ce mercredi lors du huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et le Barça (1-1). L'ancien portier du Real a notamment repoussé un penalty de Lionel Messi.

Dire qu’il n’a coûté que 15 millions d’euros… Brillant depuis son arrivée en septembre 2019, Keylor Navas a encore répondu présent ce mercredi face au FC Barcelone (1-1) en huitième de finale retour de la Ligue des champions. Sa performance a confirmé qu’il est bien l’une des meilleures recrues du PSG sous l’ère QSI. Sans contestation possible.

Au Parc des Princes, l’ancien portier du Real Madrid (34 ans) n’a cessé d’écœurer les Barcelonais. Avec neuf arrêts réalisés au total, dont huit en première période. Dans les moments chauds, c'est lui qui a rassuré ses coéquipiers.

Le réflexe de Navas devant Dest.
Le réflexe de Navas devant Dest. © RMC Sport
Le penalty sauvé par Navas.
Le penalty sauvé par Navas. © RMC Sport

Il repousse le penalty de Messi

Vigilant en début de match sur des tentatives d’Ousmane Dembélé (11e, 18e), il a fait preuve d’un superbe réflexe pour détourner de justesse sur sa barre un missile de Sergiño Dest (23e). Il s’est encore interposé devant Dembélé (35e), avant de céder devant le génie de Lionel Messi. D’une frappe lumineuse du gauche aux 25 mètres, l’Argentin est venu nettoyer la lucarne du gardien costaricien (37e), sept minutes après l’ouverture du score de Kylian Mbappé sur penalty (30e).

Navas décisif devant Busquets.
Navas décisif devant Busquets. © RMC Sport

Le but de Messi n’a pas du tout déstabilisé Navas, à nouveau décisif avant la pause sur un tir à ras de terre de Sergio Busquets (42e), puis face à Messi. Il a pris sa revanche sur le numéro dix du Barça en repoussant son penalty de la jambe gauche (45e+3). Un arrêt monstrueux qu’il a célébré comme un but. Son attention n’est pas retombée en seconde période. Appliqué dans ses sorties aériennes et sur ses relances, il a encore sorti le grand jeu pour empêcher Busquets de marquer de la tête sur corner (69e). Si le PSG est qualifié pour les quarts de finale, il le doit en partie à son dernier rempart. Un mur. Assurément l'un des meilleurs portiers au monde.

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR