RMC Sport

PSG-Basaksehir: Demba Ba raconte pourquoi il a pris ses responsabilités lors de l'incident raciste

Dans une interview à beIN Sports, Demba Ba est revenu sur ce qui s’est passé mardi soir lors de la rencontre de Ligue des champions entre le PSG et Basaksehir. Il a expliqué pourquoi les joueurs ont décidé de quitter la pelouse du Parc des Princes.

"Il y a eu une faute et l’arbitre a décidé de ne pas donner de carton au joueur du PSG (Presnel Kimpembe, ndlr). C’est ça qui a chauffé un peu notre banc. Le quatrième arbitre dit quelque chose qu’on ne peut pas vraiment entendre, à part le coach qui est juste à côté de lui. C’est un mot qui a une portée émotionnelle très forte." Dans une interview accordée à beIN Sports, Demba Ba est revenu sur ce qui s’est passé mardi soir lors de la rencontre de Ligue des champions entre le PSG et Basaksehir.

Au Parc des Princes, les joueurs des deux équipes ont décidé de quitter le terrain pour dénoncer les propos racistes présumés du quatrième arbitre, le Roumain Sebastian Coltescu.

Remplaçant ce soir-là, Demba Ba a été l’un des premiers à encourager tout le monde à regagner les vestiaires. "Le coach "rugit" tout de suite et Achille (Webo) commence à s’emporter à son tour quand il entend le coach. J’ai décidé de me lever et d’aller questionner l’arbitre. Pas pour affirmer quelque chose mais pour questionner et savoir pourquoi il y a des différences faites entre les uns et les autres. Ce n’est le mot en lui-même qui me choque. Le mot en lui-même ne me choque pas. C’est le moment dans lequel le mot a été sorti", a expliqué l’attaquant sénégalais. Il a voulu savoir pourquoi il avait utilisé le terme "negru" ("noir" en roumain) pour désigner le Camerounais Achille Webo, entraîneur assistant de Basaksehir.

"Nous avons arrêté de jouer pour qu’on puisse faire avancer les choses"

"Quand je vais le questionner, je lui demande: ‘Monsieur l’arbitre, pourquoi vous dites de lui qu’il est noir alors que vous auriez pu dire que c’était l’entraîneur adjoint ou qu’il était à tel rang? Vous le réduisez à sa couleur de peau. Aujourd’hui il y a plusieurs formes de racisme. Ce racisme est un peu banalisé. On combat ces mots, ce racisme ordinaire qui est dans la tête des gens. Je referai ce qu’on a fait si je me retrouvais dans la même situation", a-t-il ajouté. Le match ayant été arrêté à 0-0 à la 13e minute de jeu, il a repris mercredi soir au même chronométrage, avec des arbitres différents. Le PSG, déjà assuré de rejoindre les huitièmes de finale, s'est largement imposé (5-1).

"Nous avons arrêté de jouer pour qu’on puisse faire avancer les choses et pour répondre à ma question : pourquoi on peut appeler le noir par sa couleur de peau alors qu’on n’appelle pas le blanc par sa couleur de peau ? Il faut répondre à cette question. Je n’ai pas eu de réponse", a souligné Demba Ba. Une enquête a été ouverte par l’UEFA après les accusations de racisme visant le quatrième arbitre.

>> La Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR