RMC Sport

PSG-Basaksehir: Maracineanu "fière" et "ravie" par l'attitude des joueurs

Roxana Maracineanu, ministre déléguée en charge des Sports, a salué la réaction collective des joueurs de PSG-Basaksehir ayant décidé de quitter le terrain après les accusations de propos racistes visant le quatrième arbitre.

Invitée sur BFMTV ce mercredi, Roxana Maracineanu, ministre déléguée en charge des Sports, a rendu hommage aux joueurs de PSG-Basaksehir après leur décision de mettre un terme à la rencontre, mardi en Ligue des champions. Le quatrième arbitre est en effet accusé d'avoir tenu des propos racistes en direction de Pierre Webo, entraîneur adjoint du club turc. Ceux-ci n'ont pas échappé à Demba Ba, remplaçant d'Istanbul, qui a exhorté ses coéquipiers à rentrer aux vestiaires. Une idée soutenue par Kylian Mbappé, Neymar, Presnel Kimpembe et les joueurs parisiens. 

"C'est une réaction de fierté, a salué la ministre. On avait entendu les joueurs se positionner ces derniers temps sur ce sujet qui compte pour eux mais ils n'avaient jamais réagi en situation de matchs. (...) Là, on ne va plus pouvoir reculer. Une fois que les joueurs prennent ça en mains et décident ensemble de faire bloc et de dire non, on va tous être - instances comprises - obligés d'agir et de se positionner sur ces thématiques qui sont malheureusement courantes mais se font beaucoup plus entendre grâce au huis clos."

Maracineanu pousse l'UEFA à aller "plus loin que les banderoles"

L'ancienne championne de natation en a profité pour mettre la pression à l'UEFA pour agir d'avantage dans la lutte contre la racisme. La confédération européenne s'est retrouvée sous le feu des critiques mardi soir pour avoir tardé à réagir sur l'incident. "On n'était pas dans les vestiaires pour savoir ce qu'ils (les responsables de l'UEFA, ndlr) ont dit aux joueurs pour les obliger à reprendre, explique la ministre déléguée. J'espère qu'ils ont bien donné suite à leurs actions et réactions. Il va falloir se positionner. C'est bien d'inscrire des messages sur des banderoles mais je crois qu'on peut aller plus loin et les joueurs l'ont fait. C'est historique." 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder PSG-Basaksehir en Ligue des champions

"Les joueurs ont réagi ensemble sur ces termes racistes qui sont entrés dans le langage ordinaire, poursuit-elle. Il ne s'agissait pas de la langue française, mais de la lange roumaine. Pour être d'origine roumaine (elle est née à Bucarest, de parents roumains, ndlr) je sais exactement de quoi il s'agit. On ne doit plus entendre ça aujourd'hui: désigner quelqu'un par sa couleur de peau, ça ne fait pas partie, en France, des valeurs que nous défendons et des principes républicains."

"On a souvent regretté qu'ils ne prennent pas position"

Après avoir de nouveau condamné "des propos pas entendables" et attendre le résultat des enquêtes de l'UEFA, elle a réitéré son admiration pour le geste des acteurs de la rencontre qui reprendra finalement ce mercredi à 18h55, sur RMC Sport 1.

"C'est bien que les joueurs réagissent et que ce soient les sportifs qui se positionnent. On a souvent regretté qu'ils ne prennent pas position sur certains thèmes alors qu'ils sont porteurs d'une voix et écouté par les enfants. Franchement, j'ai été ravie de pouvoir expliquer à mes enfants le principe de non-discrimination dans notre République devant un match de football."

NC