RMC Sport

PSG: Sans Cavani ni Meunier, "ça va être plus difficile" en Ligue des champions, reconnaît Tuchel

Le PSG va devoir faire sans plusieurs cadres pour les cinq derniers matchs de la saison.

"Si ce sera plus difficile en Ligue des champions, clairement oui, mais si c'est impossible, non." Thomas Tuchel n'a pas fait dans la langue de bois lors de sa première conférence de presse depuis trois mois, à l'heure d'évoquer les absents pour les cinq matchs (au mieux) de fin de saison qui attendent les Parisiens.

"Est-ce que ces joueurs vont nous manquer? Oui, parce qu'ils sont une part importante pour créer le 'spirit' et la qualité qui nous ont menés en quarts de finale", a-t-il poursuivi.

Le PSG a repris lundi l'entraînement sans son buteur Cavani, ni son latéral droit Meunier, qui n'ont pas prolongé leur contrat expirant au 30 juin. Les jeunes Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche ont aussi déserté le Camp des loges, après l'échec des négociations pour passer professionnel. Layvin Kurzawa et Thiago Silva devraient eux être présents. 

Groupe restreint

C'est donc avec un groupe restreint, et sans la possibilité de recruter, que le PSG abordera son quart de finale de C1 à Lisbonne, dans le cadre d'un inédit tournoi à huit équipes (12-23 août).

Auparavant, le champion de France aura joué les finales de Coupe de France (contre Saint-Etienne, le 24 juillet) et Coupe de la Ligue (contre Lyon, le 31 juillet), au coeur d'un été qui s'annonce très chargé.

"Nous sommes capables, comme les sept autres équipes, de gagner la compétition. Je suis convaincu qu'on va être fort. On doit préparer cette équipe pour les deux finales et retrouver notre 'spirit', qui était exceptionnel", a assuré Tuchel.

Le coach souabe est également revenu sur la situation de Kouassi, le prometteur défenseur de 18 ans qu'il avait commencé à faire jouer la saison dernière. Celui-ci est proche de s'engager avec le Bayern Munich.

"Ce n'était pas le moment de quitter le club, pas du tout. On a eu confiance en lui, il a eu des minutes. C'était possible pour lui de jouer au milieu comme un 6, ou comme défenseur central. C'était vraiment un joueur clé. Je ne peux pas comprendre, je suis triste, mais OK, c'est comme ça."

PK avec AFP