RMC Sport

PSV-Monaco: Clement sent les Monégasques "mentalement favoris" avant le match retour en Ligue des champions

L'entraîneur de Monaco Philippe Clement se sent "mentalement favori" et assure que "la confiance est là" pour son équipe, opposée mardi soir aux Pays-Bas au PSV Eindhoven, en match retour du 3e tour préliminaire de Ligue des champions (1-1 à l'aller).

Un petit coup de pression sur l'adversaire? Une vraie confiance en ses hommes? Ce lundi devant la presse, l'entraîneur de Monaco Philippe Clement a dit se sentir "mentalement favori" et assure que "la confiance est là" pour son équipe, opposée mardi soir aux Pays-Bas au PSV Eindhoven (20h30), en match retour du 3e tour préliminaire de Ligue des champions (1-1 à l'aller).

"La confiance est là, a expliqué le technicien monégasque. En revanche, il faudra être réaliste contre ce bon PSV, qui possède une force offensive importante. On est conscient de nos qualités. Les joueurs ont beaucoup travaillé ces derniers mois pour être prêts. De plus en plus de joueurs le sont. On l'a vu contre Strasbourg (2-1)."

"Je suis certain qu'on est plus fort physiquement. Mais il faut le montrer sur le terrain"

Clement a également essayé de chasser la nervosité avant un match potentiellement capital pour le reste de la saison. "Je pense toujours au scénario positif, a-t-il assuré. Mais si ce n'est pas le cas, ça ne change rien. Il reste beaucoup de matches en championnat, et une coupe d'Europe très intéressante à jouer. Naturellement, on est très, très, très déterminé. Mais sur une finale, tu peux être meilleur et perdre en raison de la malchance. Nous avons la qualité, la détermination et le physique et les joueurs veulent toujours jouer. J'aime avoir du mal à faire mon équipe."

Et d'évoquer donc ce statut de favori de l'ASM selon lui : "Pour moi, mentalement, nous sommes favoris. Je suis certain qu'on est plus fort physiquement. Mais il faut le montrer sur le terrain. Même s'ils ont l'avantage de jouer à domicile, nous voulons montrer qu'on est la meilleure équipe sur deux matches."

Un deuxième match que le technicien a préparé ce week-end en procédant à un conséquent turnover en championnat. "Il faut absolument de la rotation, justifie-t-il. Il y a tellement de matches que c'est impossible pour un joueur de de tout jouer. Cette saison, le calendrier est encore plus resserré. On doit mettre en place un groupe où chacun est prêt. Contre le PSV et Strasbourg, 18 joueurs ont participé. Actuellement, je suis satisfait du comportement de tous. C'est crucial pour faire une bonne saison. Autrement, il est impossible d'avoir des ambitions dans trois compétitions. Or, Monaco a ces ambitions."

C.C. avec M.T.