RMC Sport

Real-Chelsea: la femme de Thiago Silva insulte Werner après ses ratés

La femme de Thiago Silva s’est emportée contre le manque de réussite des attaquants de Chelsea, et notamment de Timo Werner, mardi lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Chelsea (1-1).

Les échecs de Timo Werner n’ont pas seulement agacé Thomas Tuchel. Devant sa télévision, la femme de Thiago Silva a fulminé face à la maladresse de l’attaquant lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Chelsea (1-1), mercredi. L’international allemand a signé un gros raté à la 10e minute en échouant sur Thibaut Courtois, alors qu’il était seul face à lui dans les 5,50m. Il a ensuite enchaîné les mauvais choix dans le dernier geste et cela a profondément agacé Isabel Silva.

"Foutu Karma, a-t-elle pesté dans des stories Instagram. Dans toutes les équipes où je vais, il y a un attaquant qui rate le but. C’est quoi son nom à lui? Verme (qui signifie ver de terre en portugais, ndlr)? Werner?"

Une saillie contre Werner donc mais aussi contre les anciens équipiers du défenseur brésilien, sans en dire plus sur l’identité de ces derniers. Elle a poursuivi son laïus en anglais, comme pour mieux se faire entendre. "Incroyable, on aurait dû gagner ce match, a-t-elle regretté. Je ne sais pas pourquoi mes attaquants ne marquent pas."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder les demi-finales de la Ligue des champions

Très active sur les réseaux sociaux où elle met en scène sa vie quotidienne et promeut des produits, Belle (son surnom) Silva en profite aussi parfois pour commenter l’actualité ou les choix de son mari. En mai 2020, elle avait poussé pour que le défenseur reste au PSG, où il était en fin de contrat. Quelques semaines plus tôt, elle s’était retrouvée au cœur d’une polémique au moment de justifier le choix du couple de quitter la France pour rentrer au Brésil lors du premier confinement.

"La France étant le deuxième pays européen le plus touché par l’épidémie, la situation est à présent difficile et nous souhaitons nous protéger dans les meilleures conditions, indique-t-elle. Dans Paris, les supermarchés se vident rapidement et chaque sortie est un risque de contamination pour moi et ma famille. Notre décision se base donc sur ces facteurs. La protection de notre famille reste notre priorité. La situation à Paris est vraiment triste. Je n'avais pas programmé de stocker des choses. Je ne trouvais plus rien au marché. On a décidé de trouver un vol pour rentrer au Brésil, parce qu'ici je trouve encore des choses au supermarché. "

NC