RMC Sport

Real-Liverpool: Karius a eu une commotion cérébrale pendant la finale de la Ligue des champions

Loris Karius a passé des examens médicaux vendredi à l’hôpital de Boston, qui conclut via un communiqué ce lundi que le gardien de Liverpool a été victime d’une commotion cérébrale lors de la finale de la Ligue des champions le 26 mai contre le Real Madrid. Après un choc avec Sergio Ramos, l’Allemand avait commis deux grosses erreurs.

Le verdict émane du Massachusetts General Hospital, de Boston. Loris Karius y a passé des examens médicaux jeudi. Et les spécialistes concluent, dans un communiqué diffusé ce lundi, que le gardien de Liverpool a été victime d’une commotion cérébrale lors de la finale de la Ligue des champions disputée le 26 mai contre le Real Madrid.

L’Allemand avait été heurté par Sergio Ramos à la 48e, avant de commettre deux grosses erreurs qui ont précipité la défaite de son équipe (3-1).

Un dysfonctionnement de sa vision

"Au moment de notre évaluation, les principaux symptômes résiduels présentés par Karius suggèrent qu'il y a eu un dysfonctionnement de sa vision spatiale. Il est possible que de tels déficits affectent la performance", est-il précisé dans le communiqué.

Selon les informations d'ESPN, Karius a passé ces examens médicaux à la demande de son club, alors qu'il passait ses vacances aux Etats-Unis. Le portier allemand a rencontré à Boston le médecin Ross Zafonte, spécialisé dans le traitement des joueurs de NFL ayant été victimes de commotions cérébrales.

Karius doit suivre un traitement et un protocole

Fin mai, l’UEFA a estimé que le coup porté par Ramos sur Karius ne méritait pas d’être sanctionné a posteriori. Le capitaine du Real avait terminé le match sans prendre de carton. Karius, lui, s'est vu prescrire par le Massachusetts General Hospital un traitement et un protocole d'activités à suivre, qui doivent lui permettre de pleinement se rétablir.

Trois minutes après avoir été percuté par Ramos, il avait commis une erreur sur une relance et avait permis à Karim Benzema d'ouvrir le score. A la 64e, il avait ensuite laissé échapper le ballon sur une frappe flottante de Gareth Bale.

la rédaction